Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2016-02-06T09:41:16+01:00

Vous descendez ? de Nick Hornby

Publié par Folfaerie
Vous descendez ? de Nick Hornby

Souvenez-vous, c'est parce que j'avais aimé le film A long way down, que j'ai eu envie de lire le roman dont il était tiré.

C'est mon second Hornby, après "pour un garçon" et je n'ai pas été déçue du tout par ma lecture.

On retrouve nos quatre apprentis-suicidaires (il faut un minimum d'organisation pour préparer son suicide, sinon, on rate son coup) qui tentent de se reconstruire, tant bien que mal, après ce ratage. Il est aussi difficile de sauter du toit d'un immeuble que d'en redescendre de la manière la plus classique. Martin, Jess, Maureen et JJ n'ont assurément rien en commun mais décident de continuer à se voir, unis par leur acte manqué. Les échanges sont le plus souvent dénués de sympathie, les personnalités se heurtent, les engueulades sont fréquentes mais, bien malgré eux, un lien se tisse entre l'ex-présentateur tv cynique, l'adolescente déjantée, le musicien raté et la mère solitaire d'un enfant handicapé. Maureen et JJ sont les plus émouvants, Martin est une parfaite tête à claques et Jess est l'électron libre absolument incontrôlable au langage de charretier. Pourtant, c'est la jeune rebelle qui va servir d'électro-choc. Les carapaces des uns et des autres se fissurent face à ses idées farfelues aux conséquences imprévisibles.

Le récit est touchant, grinçant et parfois méchant, et évidemment très drôle. Hornby réussit à nous convaincre des "bonnes raisons" qui poussent ces 4 personnalités à vouloir se suicider, sans tomber dans le mélodrame ni la caricature. Je laisse le mot de la fin à Jess.

On passe tellement de temps à ne pas dire ce qu'on veut parce qu'on sait qu'on peut pas l'obtenir. Et puis parce que cela paraît maladroit, ingrat, déloyal ou puéril, voire banal. Ou parce qu'on a tellement envie de faire croire que les choses vont bien qu'avouer le contraire passe pour une mauvaise manoeuvre. Allez-y, dites ce que vous voulez (peut-être pas à voix haute, si cela risque de vous attirer des ennuis) "j'aurais préféré ne jamais l'épouser", "j'aimerais qu'elle soit encore vivante", "ne jamais avoir eu d'enfants avec elle", "avoir un max de fric", "que tous les Albanais rentrent en Albanie, putain !" . Peu importe ce que c'est, reconnaissez-le, au moins vis-à-vis de vous-même. La vérité vous libérera. Ou vous vaudra un bon coup de poing dans le nez. Survivre, quelque soit votre vie, suppose que vous mentirez, or le mensonge corrode l'âme. Alors, juste un instant, cessez de mentir.

Voir les commentaires

commentaires

keisha 06/02/2016 17:23

Un excellent souvenir, mais lointain (le relire?)

Folfaerie 07/02/2016 18:04

Bah, ça ne mérite peut-être pas une relecture, en revanche j'ai vu le film plusieurs fois :-)

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog