Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2016-06-27T08:40:23+02:00

Anno Dracula (Kim Newman)

Publié par Folfaerie
Anno Dracula (Kim Newman)

Mais pourquoi ai-je voulu me replonger dans une histoire de vampires, moi qui n'ai pas lu grand-chose depuis Dracula et Entretiens avec un vampire ? Peut-être la pléiade d'avis positifs sur Babelio, la couverture attirante du Livre de poche et tout simplement le résumé prometteur qui avait un parfum de steampunk.

Ce brave Dracula n'est en effet pas mort. Non seulement il a survécu mais il a même réussi à épouser la reine Victoria et règne sur une Angleterre quelque peu chamboulée où les non-morts côtoient des buveurs de sang de tout acabit. La vie pourrait donc paraître bien plaisante à ce monstre qui semble dominer toute créature mais vous connaissez les Anglais, un peuple déterminé à ne pas se laisser envahir aussi facilement.

C'est que Dracula, aussi bestial et puissant qu'il soit, va devoir se dépatouiller avec le cas Jack l'Eventreur, se méfier du Diogene club, nid d'espions au service de sa très gracieuse majesté, dont l'un des membres les plus actifs est le séduisant Charles Beauregard, sans compter que tous les vampires n'apprécient pas leur démoniaque souverain, à commencer par la redoutable Geneviève Dieudonné, une Ancienne plutôt sympathique.

Alors, soyons honnête, cet Anno Dracula respecte les codes de la littérature vampirique, vous aurez votre lot d'hémoglobine et de métamorphoses, de tortures et de combats féroces, et ne révolutionne pas le genre. En revanche, le côté original de l'histoire réside dans ce méli-mélo de personnages réels et fictifs qui s'entrecroisent, d'Oscar Wilde à Elephant Man, de Mrs Stocker à Charles Swinburne en passant par beaucoup d'autres (mais hélas, il manque Sherlock Holmes...), véritable hommage à la littérature anglaise. Une lecture sympathique, saupoudrée d'humour, idéale pour se changer les idées.

Extrait :

— Si nous étions tous vampires, auprès de qui les vampires se nourriraient-ils ?
— Bah, il suffirait d’importer des Africains ou des autochtones d’Océanie, répondit Moreau sur le ton qu’il aurait employé pour faire remarquer à un arriéré mental que le ciel était bleu. Nous pourrions également élever un cheptel d’animaux inférieurs dans l’échelle de l’évolution à l’homo vampiricus. Si les vampires peuvent changer de forme, les autres créatures aussi.

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog