Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2017-08-14T21:56:07+02:00

Coups de coeur ciné été 2017

Publié par Folfaerie

Je suis allée voir 2 films au ciné, donc vous aurez droit à deux comptes-rendus de nouveautés, pour le reste, ce sont des soirées dvd avec des titres pour certains vieux de quelques années.

Commençons par la claque de juillet : Dunkerke. En bonne fan de Nolan, je ne pouvais vraiment pas le manquer, surtout que la seconde guerre mondiale est mon domaine historique préféré.La folle opération Dynamo qui consista à évacuer les troupes alliées - et majoritairement les anglais - est brillamment restituée par Nolan, et se distingue par une approche originale (le spectateur est le témoin privilégié des actions et sentiments de petits groupes d'hommes "ordinaires" et assiste donc aussi bien aux lâchetés qu'aux moments de bravoure). En effet, le spectateur suit à la fois un groupe de jeunes soldats dans leurs multiples tentatives d'embarquement sur la plage de Dunkerque - le tout sous l'oeil désabusé du général incarné par Kenneth Brannagh, un pilote de la RAF chargé de couvrir l'opération (incarné par le toujours excellent Tom Hardy) et un civil à la barre de son petit bateau qui figure parmi les volontaires partis d'Angleterre pour ramener des soldats. Peu de dialogues, peu d'effets spéciaux ou de scènes de boucherie mais une tension pratiquement insupportable, et l'impression d'être au coeur de l'action (certains coups de feu m'ont fait sursauter plus d'une fois, et je ne parle pas de mon angoisse durant la mission du pilote d'avion....). Un grand film je dis.

 

Changement d'atmosphère avec l'exceptionnelle projection en VOST de Ma cousine Rachel, version académique et très classique du  roman de Daphné Du Maurier où le très bon Sam Claflin et la toujours épatante Rachei Weisz se donnent la réplique. Les décors naturels du Devon et le bel intérieur de la demeure sont autant d'atouts ajoutés au jeu des acteurs. Car comme dans le roman, il reste difficile de se faire une opinion exacte sur les intentions de la belle veuve. Rachel Weisz apporte cependant une nuance plus marquée que dans le roman, de nature à faire douter davantage le spectateur. Une très bonne adaptation en tout cas.

 

En DVD/streaming :

Honneur aux femmes avec Miss Sloane, que j'ai regardé pour deux raisons : d'abord la présence de Jessica Chastain que j'admire énormément et qui est une de mes actrices préférées actuellement, et ensuite pour le scénario, l'histoire reposant en effet sur les motivations d'une brillante lobbyiste supportant un projet de loi censé contrôler à minima l'acquisition d'armes à feu. Le scénario est bien fichu et Jessica Chastain y est vraiment brillante, tour à tour implacable, calculatrice, engagée et émouvante, bref, un très bon film qui, hélas, n'était pas passé dans ma salle de province...

End of watch. Je poursuis mon exploration de la filmo de Jake Gyllenhall, laquelle ne me séduit pas en intégralité, mais j'y pêche tout de même quelques très bons films, comme ce polar nerveux et sanglant où l'on suit les patrouilles quotidiennes de deux jeunes flics ordinaires dans un quartier  chaud de Los Angeles. Bon, ce n'est clairement pas une ville où j'aurais envie d'habiter, c'est certain, surtout après avoir vu ce film qui traite de la présence des cartels de drogue. Les interprétations de Gyllenhall et de son partenaire, Michael Peña, sont bluffantes. Dans ce commissariat de quartier, votre partenaire est littéralement votre frère, entraide et solidarité avant toute chose, et c'est plus que nécessaire quand on assiste à leurs journées ou nuits de travail, à côtoyer des tordus de tout acabit. C'est dur et terriblement émouvant. Mon seul regret, les dialogues. J'ai cessé de compter les f--k au bout du 30ème. Je sais bien que le réalisateur a cherché à montrer la réalité et que les équipes de police ne sont pas composées d'universitaires binoclards, mais quand même, cette avalanche de grossièretés finit par lasser. 

Nom de code : UNCLE . Ah, autre bonne découverte que cette réalisation de Guy Ritchie qui nous rappelait avant Sherlock Holmes, son affection pour les tandems masculins. Ici, c'est une adaptation ciné de la série Des agents très spéciaux dont certains (les quadras en tout cas !) se souviendront peut-être. Henry Cavill remplace Robert Vaughn dans le rôle de Napoleon Solo et Armie Hammer celui de David Mc Callum pour le personnage d'Illyan Kouryakine. Au début des années 60, l'espion de la CIA et celui du KGB doivent faire équipe pour démanteler une organisation criminelle composée d'ex-nazis... La promenade les entrainera de Berlin à Rome au gré de péripéties plutôt réjouissantes. Dialogues et situations au charme un brin désuet, humour so brittish, élégance... bref, que demander de plus ? Armie Hammer campe un russe convaincant et taiseux (le physique impressionnant de l'acteur colle très bien) et je découvre que Henry Cavill sait jouer autre chose que Superman. Intelligent, imperturbable et smart, Cavill campe un espion digne des James Bond de Roger Moore ou Pierce Brosnan. Hélas, le film n'ayant pas convaincu commercialement, il n'y aura apparemment pas de suite et c'est bien dommage vu comment le film se termine.

 

Enfin, cerise sur le gâteau, j'ai découvert la folle équipe des Kingsman ! Voilà un film complètement déjanté, irrévérencieux et insolent, drôle et sanglant, porté par un casting épatant : Colin Firth, Samuel L Jackson, Michael Caine, Mark Strong et la révélation du film, le jeune Taron Egerton (que j'ai également adoré dans Eddie the eagle). Les scènes d'action sont époustouflantes, extrêmement bien chorégraphiées, les dialogues font mouche, et c'est un bel hommage aux espions les plus célèbres, de James Bond à Jason Bourne. Une suite sort en novembre, la bande-annonce promet un film tout aussi cinglé !

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog