Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2010-10-28T19:35:00+02:00

Scaramouche de Rafaël Sabatini

Publié par Folfaerie

Excellente initiative des éditions Phébus de rééditer ce classique anglais du cape et d'épée. Scaramouche c'est d'abord le somptueux film de Sydney avec Stewart Granger et Janet Leigh. J'ai toujours beaucoup aimé Stewart Granger, spécialiste des films d'époque, et notamment parce qu'il m'a permis de dcouvrir quelques grands romans classiques de  l'aventure. Parmi les indispensables, je retiendrai Les contrebandiers de Moonfleet adapté du chef-d'oeuvre de Falkner, le Prisonnier de Zenda tiré du roman d'Antony Hope et les Mines du roi Salomon d'Henry Rider Haggard, auteur du fameux cycle Elle, publié chez Robert Laffont collection Bouquins.

Scaramouche, histoire d'amour et de vengeance sur fonds de Révolution Française, comporte tous les ingrédients du genre : duels, poursuites, trahisons, sacrifices et même si la trame est quelque peu différente du film Hollywoodien, il est sans aucun doute à ranger entre le Bossu de Paul Féval et le Capitaine Fracasse de Gautier.

André Moreau est un jeune avocat qui décide de venger  son ami d’enfance, Philippe de Vilmorin, tué en duel par l’arrogant marquis de la Tour d’Azyr, à l’aube de la Révolution. Dans le film, Philippe est un écrivain révolutionnaire qui est tué par le marquis de Mayne (pourquoi ce changement de nom ? Mystère...). Ce dernier a pour pupille la belle et douce Aline de Gavrillac (Janet Leigh) dont André Moreau/Scaramouche va tomber amoureux. Le film repose uniquement sur la vengeance personnelle de Moreau alors que le roman est bien plus riche.

En effet, avant d'être ce Scaramouche, Moreau va entamer un périple étonnant et endosser plusieurs fonctions : orateur patriote, fugitif recherché évidemment... C'est un escrimeur redoutable qui devient  maître d’armes (ce que n'est pas le personnage de Stewart Granger). Enfin, Moreau finit député du Tiers-État. En plus de ces péripéties politiques, et de cette vengeance, nous avons tout de même droit à une histoire d'amour, là aussi différente de celle du film.

Je vais être honnête, il m'a fallu deux lectures pour apprécier pleinement le roman. Non pas à cause d'une qualité médiocre, pas du tout, mais simplement, j'étais si profondément imprégnée par le film de George Sydney que j'ai eu un peu de mal à trouver mes marques devant tant de différences. Mais cette sensation s'est finalement dissipée à la lecture et je suis devenue fan de ce Scaramouche.

Les romans d'aventure deviennent de plus en plus rares, les cape et d'épée ne séduisent presque plus personne en dehors de quelques nostalgiques, il faut donc se précipiter sur celui-ci...

 

defi_classique.jpg

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog