Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2009-02-18T17:31:00+01:00

La guerre des mondes, Spielberg et H.G. Wells

Publié par Folfaerie

Je n'avais pas eu l'occasion d'aller voir au ciné l'adaptation de Spielberg, j'ai donc comblé cette lacune dimanche dernier grâce à la T.V.
Que dire ? J'ai été à la fois surprise et déçue. Surprise que Spielberg ait choisi ce  roman de Wells. D'habitude, il aime les gentils extra-terrestres, mais ici, les tripodes sont particulièrement mauvais, c'est le moins que l'on puisse dire. Par ailleurs, ses portraits d'hommes sont plutôt noirs. Le père largué et looser interprété par un Tom Cruise excellent, noyé dans la multitude, et les comportements cruels révélés par les conditions dramatiques (notamment la scène du "kidnapping" de la voiture ou encore l'assaut du ferry...). La jeune Dakota Fanning est épatante, comme d'habitude, et les scènes d'horreur particulièrement bien rendues. La plupart des scènes clés, et proprement terrifiantes du livre, comme lorsque les Martiens mangent leurs victimes humaines, se retrouvent dans le film. Le hic, c'est le fils, véritable tête à claque dont  le comportement est incompréhensible. Enfin le happy end est évidemment mal venu, surtout que le fils est bien vivant et indemne... encore pire ! Néanmoins, c'est un  film plutôt réussi au final, la surprise fut donc bonne.
Le roman de Wells m'avait plu, même si j'avais regretté qu'il se termine de manière un peu abrupte et que l'auteur n'ait pas jugé utile de nous apprendre le sort de certains personnages.

J'en profite pour parler un peu de H.G. Wells. je l'ai évidemment connu avec l'homme invisible mais le premier recueil que j'ai lu, c'était des nouvelles, le joueur de croquet. Ensuite seulement j'ai lu l'Homme invisible. La fin de ce roman m'avait particulièrement marquée. On oublie souvent que le monde de Wells est plein de noirceur et de cruauté.
Autre recueil de nouvelles : Effrois et fantasmagories, qui m'avaient enchantée.
Son chef-d'oeuvre est certainement l'île du Docteur Moreau. Histoire nauséeuse à souhait mais réflexion salutaire sur notre statut d'apprenti-sorcier et les travers de la science. A classer à côté de La guerre des Mondes ou 1984.
Le troisième roman le plus célèbre de Wells est évidemment la Machine à explorer le temps. Ces romans ont un point commun : ils dénoncent le progrès sans conscience, les perversions de la science. Si le film de Spielberg peut donner envie à certains de se plonger dans l'oeuvre de George Herbert Wells, c'est tant mieux. Moi je vais continuer d'explorer son univers, il reste encore des titres que je n'ai pas, disponibles en poche.

 

http://s.tf1.fr/mmdia/i/80/5/3911805awwqp.jpg?v=1

Voir les commentaires

commentaires

Melusine 05/08/2010 12:51


J'ai acheté le livre dans une brocante et j'ai pour projet de faire ce doublon bientôt!


Folfaerie 05/08/2010 21:31



Spielberg a tout de même pris des libertés, et au final, je vois le film plus comme une oeuvre indépendante que comme une adaptation du bouquin de Wells. Nous aurons l'occasion d'en reparler
alors...



Vallet Dominik 19/02/2009 20:51

J'ai détesté ce film découvert aussi dimanche et je l'explique d'ailleurs sur mon blog... ;o)

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog