Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2010-02-22T08:42:00+01:00

Public ennemies, Michaël Mann et Brian Burrough

Publié par Folfaerie

Et voilà c'est fait, je viens de voir l'adaptation du bouquin de Brian Burrough par Michaël Mann. Il s'agit de la vie du bandit John Dillinger. Chicago, années 30... Toute une époque.


John Dillinger fut l'un des plus fameux braqueurs de banque de l'époque, un bandit dont la légende s'est construite sur plusieurs mythes. C'est après une spectaculaire évasion que la presse et le grand public s'intéresseront à lui. Le film retrace donc la tentative du gouvernement et de l'agent du FBI Melvin Purvis (incarné par C. Bale) d'arrêter John Dillinger (J. Depp) et son gang, les ennemis publics n°1...

Le film de Mann  peut paraître plus classique que certaines de ses précédentes oeuvres. Lumière, cadrages, plans... et le rythme en est plutôt lent, ce qui peut déconcerter pour un film de gangsters. Mais justement, c'est ce que j'ai aimé, un film qui prends son temps...
Interprétation magistrale de Johnny Depp (comme toujours en fait) épaulé par un Christian Bale très discret et finalement peu présent à l'écran ainsi que par une ribambelle de seconds rôles. Je n'ai même pas reconnu certains acteurs, comme Billy Cudrup par exemple et regretté les trop courtes apparitions de Giovanni Ribisi.
Certaines scènes m'ont rappelée Heat, notamment la grande scène de fusillade dans la rue entre les voitures, et la très brève confrontation entre Dillinger et Purvis dans la prison.





On assiste aux débuts du FBI, nouvelles approches, nouvelles méthodes (pas très glorieuses d'ailleurs, écoutes téléphoniques, appels à la délation, persécution des membres des familles des gangsters... tous les moyens sont bons pour combattre le crime !), On apprend pas mal de choses sur l'armement de ces années là, mais en contrepartie, je suis restée sur ma faim
en ce qui concerne le contexte : la Grande Dépression, la sympathie des gens pour Dillinger...

En fait, ce film beau et élégant souffre peut-être d'un petit défaut : il se concentre presque uniquement sur Dillinger, et malgré sa touchante histoire d'amour avec Billie, j'ai ressenti l'absence de personnages et de relations. Je vais donner deux autres exemples de films de gangsters  : les Incorruptibles de De Palma, où j'avais plaisir à suivre les liens d'amitié qui se tissaient entre les 4 membres de l'équipe d'Elliott Ness (donc le film n'était uniquement centré sur Ness ou Capone), et Les sentiers de la Perdition, où le personnage de Tom Hanks trahissait son "bon" côté dans ses relations avec son fils et son mentor, interprété par Paul Newman.
Même dans Heat, bien que l'histoire se focalise sur Al Pacino et Robert de Niro, chacun d'eux, le flic et le truand, est enrichi par les relations qu'ils entretiennent avec leurs équipes respectives, en plus de l'histoire d'amour que chacun vit.
Ici, et malgré le fait que Dillinger opérait avec des complices, se dégage une impression de solitude tant ses acolytes ne sont qu'effleurés par le réalisateur. C'est bien le seul reproche que je ferai à ce film qui m'a de toute façon beaucoup plu (mais comment un film réunissant Depp et Bale aurait-il pu me déplaire ?). Je retiendrai aussi une très belle scène fort émouvante avec Christian Bale, vers la fin, qui éclaire de manière subtile le personnage. Voilà d'ailleurs l'avantage de travailler avec de grands acteurs : une légère crispation du visage, un regard, un mouvement du corps et tout est dit.

Je l'ai regardé quelques jours plus tard (quand on aime on ne compte pas !) avec les commentaires du réalisateur, ce qui fut très utile car cela a permis de clarifier certaines choses. On comprend mieux la personnalité de l'agent Purvis (et du même  coup sa fin), et le besoin effréné de Dillinger de profiter de la vie. De même, Mann nous en apprend davantage sur les conditions de détention des prisionniers dans les années 30, et comment la société fait d'un jeune voleur occasionnel un redoutable truand. Donc si on ne prend pas la peine de visionner le film avec le commentaire, on risque de perdre quelques précieux renseignements. Alors, pas d'excuse !
Alors, si je résume vraiment très succinctement, ça donne ceci : beau film, grands acteurs, à voir et à revoir :-)


Voir les commentaires

commentaires

Anneso 22/02/2010 10:57


grace à toi je découvre que ce film est adapté d'un livre !


Folfaerie 22/02/2010 11:46


Finalement, les films avec scénario original deviennent rares...


grande pirogue 22/03/2009 00:00

grand fan de johnny deep je viens de voir la bande annonce du film public enemy ça l'air géant!

Folfaerie 22/03/2009 13:07


voui, je suis très impatiente aussi, surtout que Michaël Mann est un excellent réalisateur...


grande pirogue 12/03/2009 22:47

bonsoir je repose ma question car je trouve votre blog hyper intéressant: est ce que je peux mette un lien sur mon blog du votre?
vraiment je trouve ça super sympa de mettre des liens car ça apporte des nouvelles connaissances et des découvertes par ex moi je vous ai connus grâce au grand sachem la brocante.

Folfaerie 13/03/2009 08:25


Désolée, je croyais avoir déjà répondu, suis en train de perdre la tête, un peu :-)) Bien sûr que vous pouvez, pas de problèmes.


grande pirogue 11/03/2009 18:24

je viens de découvrir votre blog et il est superbe.
je suis un féru de lecture et vraiment j'apprécie énormément.
est ce que je peux mettre un lien sur mon blog de vos lectures?
Moi je suis un mordu du titanic et j'ai lu énormément de livres sur ce sujet et énormément sur les livres de cinéma et sur la 2 ème guerre mondiale dont les bienvaillantes de JONATHAN LITTEL.
EN ATTENDANT DE VOS NOUVELLES.
GRANDE PIROGUE.


http://titanicperso.over-blog.com/

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog