Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2009-07-16T16:35:00+02:00

Le Clézio, écrivain et soucieux de la planète

Publié par Folfaerie

L'écrivain J.M. Le Clézio vient d'écrire une tribune dans le journal Le Monde pour dénoncer un futur désastre écologiste au Québec :

La compagnie Hydro-Québec, multinationale ayant des intérêts à la fois au Québec et aux Etats-Unis, a le projet de construire quatre barrages en vue de la production d'électricité qui sera vendue directement aux Etats-Unis. Ces barrages géants (certains devront atteindre 200 mètres de haut) anéantiront la plus grande partie de la rivière Romaine et du bassin qui en dépend. Disparition complète de la forêt... Sans compter que cette multinationale a réussi à diviser la nation innue qui dépend de ce lieu.

Hydro-Québec a en effet réussi à convaincre une partie de la tribu innue de recevoir des indemnités, donc d'abandonner le combat. Parmi les irréductibles se trouve la poétesse innue Rita Mestokosho, de la communauté de Mingan.


Nouvelles, actions et pétitions sur le site des opposants :

http://allianceromaine2.wordpress.com/

Des écrivains qui tentent avec leurs faibles moyens de sauver un bout de nature...


Pour ceux qui lisent l'anglais, je conseille Silenced rivers de Patrick Mc Cully, dispo sur Amazon entre autres.

 

 

 

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Grand-Sachem-la-Brocante 18/07/2009 10:21

tel que tu le raconte, ça ressemble à la trame de ce roman que Grand-Sachem a chroniqué par le passé :http://grand-sachem-la-brocante.over-blog.com/article-31233058.html

Folfaerie 18/07/2009 11:31


Merci d'avoir rappelé à mon bon souvenir "Maudits sauvages". C'est terrible, l'Histoire se répète, personne n'en retient les leçons.
J'aime bien Clavel en plus. Deux de ses derniers romans m'ont même arraché quelques larmes : Cargo pour l'enfer et Brutus. Parmi son oeuvre, j'ai particulièrement aimé Amarok, la louve de Noirmont
(déprimant), le cavalier du lac Baïkal, le carcajou (déprimant aussi)... Comme tu le dis dans ton article un auteur qui excelle à décrire les gens du terroir.


Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog