Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2009-07-26T10:43:00+02:00

Quelques lectures sur les vampires

Publié par Folfaerie

Je ne raffole pas spécialement des vampires, mais dans l'histoire de la littérature, le Dracula de Bram Stocker est un incontournable. Avant d'être un bon roman de vampires, c'est d'abord un bon roman tout court. Après les sombres aventures de Jonathan et Mina Harker et du professeur Van Helsing, l'envie m'est venue de creuser le sujet.
J'ai lu différents romans qui traitent de manière plus ou moins directe de vampires comme Carmilla de Sheridan Le Fanu, autre auteur irlandais,  édité par Babel, la Dame au linceul, de Stocker, même éditeur et quelques nouvelles classiques.

Il y a quelques années, Librio a eu la bonne idée d'en rassembler quelques unes sous le titre "les 100 ans de Dracula". Dans ce recueil, (en revanche ne figure pas le fameux vampire de Polidori), la morte amoureuse de Téophile Gautier, la fiancée de Corinthe de Goethe et quelques autres. Je conseillerai également la lecture du recueil Les mille et un fantômes de Dumas, les 4 dernières nouvelles étant consacrées à une sombre histoire de vampire, particulièrement terrifiante.

J'ai donc eu mon compte jusqu'à l'année 1994, date de sortie sur les écrans d'Entretiens avec un vampire, de Neil Jordan.
Enthousiasmée par le film, j'achetai donc le roman d'Ann Rice, qui m'était jusqu'alors inconnue.
J'ai vraiment beaucoup aimé, aussi bien l'écriture que la psychologie des personnages, et le fait que l'essentiel du récit se déroule entre le 18ème et 19ème siècles et à la Nouvelle-Orléans, personnage à part entière du roman.

Louis et Lestat, les deux faces d'une même pièce. Le roman explore bien des choses, que ce soit la perte d'un enfant, ce vieux désir d'immortalité qui tenaille toujours les hommes, la sexualité (et métaphore du SIDA), etc.
J'ai ensuite emprunté Lestat à la bibliothèque, mais là, je n'ai pas accroché. Lestat sans Louis ne m'intéressait pas (je crois me souvenir que le roman dévoile les origines de Lestat) et le résumé des autres volumes de la saga ne me disaient rien qui vaille non plus. J'en suis donc restée là. Honnêtement, sans le film, je ne crois pas que j'aurai lu Ann Rice. L'adaptation de Jordan donne une touche de légèreté (notamment grâce à l'interprétation de Tom Cruise, insolent dandy, libertin et tueur impitoyable) à cette histoire qui reste quand même assez glauque.

 

En catégorie jeunesse, il faut lire la série des Hauts Conteurs d'Olivier peru et Patrick McSpare, qui compte pour l'instant 2 volumes.

Enfin, pour ceux qui sont allergiques à l'hémoglobine, rabattez-vous sur l'excellente série des Draculivres d'Eric Sanvoisin. Oui, je sais, c'est théoriquement pour les enfants, mais moi j'ai adoré le Buveur d'encre (1er volume), et puis il n'y a pas d'âge pour une bonne histoire...




"Moon Over Bourbon Street"
(Sting)

There's a moon over Bourbon Street tonight
I see faces as they pass beneath the pale lamplight
I've no choice but to follow that call
The bright lights, the people, and the moon and all
I pray everyday to be strong
For I know what I do must be wrong
Oh you'll never see my shade or hear the sound of my feet
While there's a moon over Bourbon Street

It was many years ago that I became what I am
I was trapped in this life like an innocent lamb
Now I can never show my face at noon
And you'll only see me walking by the light of the moon
The brim of my hat hides the eye of a beast
I've the face of a sinner but the hands of a priest
Oh you'll never see my shade or hear the sound of my feet
While there's a moon over Bourbon Street

She walks everyday through the streets of New Orleans
She's innocent and young from a family of means
I have stood many times outside her window at night
To struggle with my instinct in the pale moon light
How could I be this way when I pray to God above
I must love what I destroy and destroy the thing I love
Oh you'll never see my shade or hear the sound of my feet
While there's a moon over Bourbon Street

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

thaliesen 16/11/2009 18:33


Merci pour ce florilège littéraire de fiction vamiresque, voila ou je peux donc trouver les bons bouquins à devorer. Merci pour les tuyaux, bonne soirée et à bientôt!


Folfaerie 30/11/2009 09:44


Je suis certaine que j'ai dû en oublier, en littérature contemporaine surtout. Mais bon, il y a le risque de l'overdose après :-)


Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog