Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2009-08-03T11:02:00+02:00

Littérature jeunesse : histoires de chevaux

Publié par Folfaerie

 

Quand j'étais gamine, j'étais folle des chevaux, passion qui dure d'ailleurs toujours. Je crois que les livres, autant que quelques séries télévisées ont été responsables de cet engouement.
Je vais commencer par évoquer quelques chevaux fort célèbres, mais aussi un âne et un poney. Honneur aux équidés !

Je crois que mon premier coup de foudre littéraire, je le dois à Walter Farley et sa série d'aventures consacrée à l'étalon noir et Flamme. Publié en 1941 aux Etats-unis, le cheval Black connut un succès immédiat. Les couvertures des livres de poche étaient magnifiques. J'y ai appris une foule de choses sur les chevaux, même si l'essentiel des récits se passe dans le monde des chevaux de course, et j'ai considérablement enrichi mon "vocabulaire équestre" dès cette époque. Inutile de dire que je possède la collection complète...

Ensuite, j'ai été durablement marquée par l'histoire de Crin-Blanc (pour lequel j'ai versé des torrents de larmes) qui est à l'origine un film datant de 1953. Mais son créateur, Albert Lamorisse, a eu la bienheureuse idée d'en faire un livre l'année suivante.



Autre moment d'émotion avec la Comtesse de Ségur. Mes parents m'avaient offert Les mémoires d'un âne dans une jolie édition Hachette que je possède toujours. Les malheurs de Cadichon m'avaient tant émue que j'ai rêvé pendant des années d'avoir un âne à la maison...



Le mercredi après-midi, il y avait deux séries télévisées que je ne ratais jamais :  Poly, cet adorable poney dont les multiples aventures furent imaginées par Cécile Aubry en 1961 (on les trouvait dans la Bibliothèque rose) et Prince Noir, un classique de la littérature anglaise. On trouve le premier volume sous son titre original, Blach Beauty chez Folio.



Le point commun entre ces deux oeuvres, c'est la condition des chevaux : dans le premier tome des aventures de Poly, le poney est maltraité par son propriétaire, un directeur de cirque, et les enfants vont fort heureusemet le sauver.
Black Beauty, écrit en 1877, va lui aussi connaître des propriétaires bien cruels. Anna Sewell avait d'ailleurs écrit ce roman dans le but de dénoncer les mauvais traitements infligés aux chevaux. Ces deux oeuvres permettent aux enfants de se confronter avec une dure réalité : bien des chevaux, ânes ou poneys sont maltraités par des propriétaires sans coeur.


Mary O'Hara est l'auteur d'une autre série à sucès que l'on trouve également chez Folio : Mon amie Flicka (1941). L'histoire, assez triste, raconte l'amitié entre un jeune garçon Ken et d'une petite pouliche sauvage, Flicka.  Bon, ça finit bien, rassurez-vous. Ce volume sera suivi de : le fils de Flicka, l'herbe verte du Wyoming et un peu plus tard, le ranch de Flicka.

Enfin, je conserve un bon souvenir d'une très belle histoire d'indiens lue dans un recueil Walt Disney : Tonka. Cette histoire d'amitié entre une jeune Sioux et son cheval au moment de la bataille de la Little Big Horn fut publiée par David Appel sous le titre Comanche. Disney en fit un film baptisé Tonka en 1958, que je n'ai jamais vu. L'histoire originale n'a pas été traduite en français hélas... mais la version Disney fut éditée chez Hachette. Actuellement indisponible.

Aujourd'hui, les chevaux intéressent toujours les auteurs. Je conseillerai trois titres en particulier :
Dans la série Paul Nature d'Alain Surget, il faut lire Pamir, cheval des steppes. très bien fait, cette histoire permet de faire connaissance avec une race de cheval parmi les plus anciennes.

Une autre histoire d'amitié entre un cheval et un Indien : Cheval Soleil d'Anne Labbé.

Et enfin, Jacky Valabrègue : Aliocha, cheval des steppes.

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

grand-sachem-en-vacances 07/08/2009 18:28

Hugh!

Si ça t'intéresse j'ai le recueil "disney" dont tu parle et je peux le rechercher à mon retour pour te l'envoyer

Folfaerie 10/08/2009 16:54


Oh quelle bonne idée ! Dans mon souvenir; le livre avait été emprunté à la biblio (de mon école, municipale ?) et je ne crois pas l'avoir jamais eu en ma possession; Bon, à charge de revanche
alors. Et en attendant, bonnes vacances.


Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog