Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2010-09-27T13:45:00+02:00

Bons et mauvais points aux maisons d'édition

Publié par Folfaerie

Bon, cela faisait un moment que je n'avais pas rouspété à propos du monde du livre.  Après les critiques professionnels, j'ai envie de m'en prendre cette fois-ci à certaines maisons d'édition. Pour une question toute bête : celle de la politesse.

 

Je sais bien que je ne suis qu'une fort modeste lectrice dont le blog n'est pas franchement original, ni le plus visité. C'est vrai aussi que dans une large mesure je préfère les auteurs morts aux vivants. Et alors ? Ma cadence de lecture étant assez élevée, j'estime que je contribue, fort modestement, au commerce du livre,

 Par ailleurs, toujours aussi modestement, j'essaie de faire connaître certains auteurs, certains livres et donc certaines maisons d'édition qui me tiennent à coeur, au plus grand nombre. Des livres qui me semblent injustement oubliés ou délaissés.

Il m'arrive alors, assez logiquement, de contacter des maisons d'éditions pour poser quelques questions. La plupart du temps pour savoir pourquoi tel titre n'est pas réédité, s'il est envisagé une réédition, si tel autre roman d'un auteur du catalogue sera traduit, etc. Plus récemment, je m'étais mis en tête de faire une très courte interview auprès d'éditeurs spécialisés dans la littérature de l'imaginaire pour connaître les raisons de l'absence de grands classiques de la fantasy dans leurs catalogues.

 

Je sais fort bien que les éditeurs et leurs salariés sont des gens fort occupés. Peut-être croulent-ils sous les mails des lecteurs, peut-être répondent-ils en priorité aux critiques littéraires ou aux journalistes, peut-être n'ont-ils pas assez de personnel pour répondre aux lectrices curieuses dans mon genre. En conséquence, je ne demande pas que l'on me réponde sur le champ, je comprends très bien que l'on me recontacte plusieurs semaines après un message.

 

Là où ma tolérance s'évanouit, c'est lorsqu'on ne me répond pas du tout.  

 

Les mauvais points (attention, je donne les noms !) :

 

aux éditions 10x18 qui ne répondent pas aux mails et sont incapables de me donner des infos au téléphone (questions à propos de Larry Watson notamment....).

 

à Terre de Brume, Le pré aux clercs et Hoebeke qui ont royalement ignoré mon petit questionnaire (3 questions seulement...) sur les classiques oubliés de la Fantasy  et qui aurait complété mon article pour le mag de Livraddict.

 

voilà, c'est dit...

 

Les bons points  :

 

Comme je n'aime pas terminer sur une note négative et que par contraste, j'ai envie de montrer que certains daignent s'adresser à leurs lecteurs, malgré leurs nombreuses occupations, voici donc les "gentils interlocuteurs" :

 

Oliver Gallmeister, qui répond toujours gentiment à mes interrogations et qui, en plus, m'a récemment livré des informations fort excitantes sur de nouvelles parutions,

Olivier Delavault dont je suis le travail depuis plusieurs années à travers la collection Nuage Rouge, et qui n'a jamais manqué de me donner des explications,

à Marie, des éditions Points, dont le catalogue me plait de plus en plus,

et enfin, ce n'est pas un éditeur, mais il mérite de figurer sur ma liste : l'écrivain Fabrice Colin, qui m'a gentiment aiguillée à propos de ces fameux classiques oubliés de la Fantasy.

 

Je les remercie chaleureusement !

 

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

keisha 30/09/2010 13:38


Le livre de Yaak, chez Gallmeister? je crois qu'ils l'ont à ma bibli, mais j'aime moins Bass que les autres (je mets la barre très haut, évidemment).
j'ai lu En vol (emprunt bibli), le billet est prêt depuis un bout de temps, mais il y a eu la rentrée littéraire. cependant je peux te dire que c'est un livre absolument magnifique!


Folfaerie 02/10/2010 11:01



Ce que tu dis pour "en vol" ne m'étonne pas. Robert Redford veut l'adapter au ciné, alors là c'est LA référence pour moi !!



keisha 30/09/2010 08:55


Pour l'instant je n'ose pas contacter les éditeurs, mais là ça me refroidit un peu.
Quant à gallmeister (ouf, il est dans les bons élèves!) j'ai vu sur son site que paraîtra Désert solitaire (un incontournable de mon chouchou Abbey, déjà lu chez autre éditeur) et Sur la piste des
derniers grizzlis de Bass (déjà paru chez Hoebeke, et trouvé à la bibli)


Folfaerie 30/09/2010 13:08



Ah bah j'espère qu'ils ne sont pas tous comme ça... et comme j'en ai encore quelques uns à contacter je ferai le bilan d'ici peu


Pour Gallmeister, c'est chouette qu'ils publient à nouveau Désert solitaire et les grizzlis de Rick Bass. pour ce dernier je vais le relire pour en faire une chronique, j'ai la version Hoebeke
effectivement. Il y a 3 autres titres Gallmeister que je n'ai pas et que je veux à tout prix découvrir : En vol de tennant, l'or des fous de Schulteis et le livre de Yaak de Rick Bass. Vu
l'état de ma LAL, il faut vraiment que je gagne au loto...



Grand-Sachem 29/09/2010 08:50


Bonjour,
Je t'informe de la publication de mon article sur John Muir comme tu me l'avais demandé : http://0z.fr/gdKvk
je ne dis rien d'original sur le sujet, par contre (Quel hasard!) je me permet de critiquer l'éditeur....


Acr0 28/09/2010 10:05


Bah, les éditeurs à mauvais point :)


pascale 28/09/2010 09:38


concernant 10/18, je harcèle mon pôv représentant (je travaille en librairie) pour avoir des dates de réimpression...las, je ne vois rien venir! il faut souvent attendre que l'auteur en question
sorte une grosse nouveauté, ce qui est difficile pour ceux qui sont morts...
p.s.: cela ne m'étonne pas de la part de O. Gallmeister! e même que Attila qui édite par ailleurs un bijou de merveilleux à la française: les Jardins Statuaires.


Folfaerie 28/09/2010 10:11



Ah, ah, je note Attila


Très honnêtement, pour 10x18, ce n'est pas la première fois que je fais ce constat, donc aucune excuse pour eux. D'autant plus que Larry Watson n'est pas mort, il est juste américain... Et puis
le catalogue 10x18 n'est pas génial non plus, il n'est plus ce qu'il était il y a encore une dizaine d'années. Enfin, c'est une question de goût évidemment. Depuis quelques temps, je préfère
piocher chez Points.



In Cold Blog 27/09/2010 21:49


J'ai eu une mésaventure de ce genre avec Le Livre de Poche.
Suite à ma participation au Prix des lecteurs, j'avais préparé quelques questions à propos du prix, des raisons de sa création, des retombées éventuelles pour les auteurs, rien de retors ni de
pervers.
L'attachée de presse dans un premier temps a accepté l'idée de ces questions (je l'avais prévenue que c'était pour publication éventuelle sur mon blog) et m'a demandé de les lui envoyer.
Apparemment, elles ne lui ont pas plu puisque à la suite d'une première relance, elle m'a dit qu'elle était très occupée mais qu'elle était en train d'y répondre.
Puis quelques semaines plus tard, après une seconde relance, elle renvoie un e-mail dans lequel elle me demande pourquoi je posais ces questions, quel intérêt, dans quel but, quelle était ma
profession ?
Après avoir répondu franchement à ses interrogations, lui avoir dit que je pensais être la suite logique à ma participation du jury, silence radio.
Je l'ai relancée plusieurs fois sans qu'elle daigne me répondre ni même me dire franchement qu'elle ne souhaitait pas y répondre.
Pour le principe, sachant pertinemment que je n'aurais pas plus de succès de ce côté-là, j'ai envoyé un courrier avec copie des échanges e-mails à la directrice du Livre de Poche.
Trois ans plus tard, j'attends toujours une réponse.


Folfaerie 28/09/2010 10:07



Et bien c'est ce qui s'est un peu passé avec le Pré aux Clercs. Un premier message me disant "ok sur le principe, je passe le questionnaire en interne"... et depuis, plus rien. Mais je n'ai pas
ta patience, j'en conclue donc à leur impolitesse et voilà.


Je crois que certaines maisons d'édition, ou du moins les attaché(e)s de presse entretiennent des relations ambiguës avec les blogs, un peu comme si c'était un mal nécessaire : moins bien
qu'un critique pro mais utile quand même pour faire fonctionner le bouche à oreille. D'où une certaine méfiance je pense... 



Acr0 27/09/2010 20:06


Ah quand même :)


Folfaerie 28/09/2010 10:00



quand même... quoi ?



paikanne 27/09/2010 16:34


Je partage ton avis relatif la (l'absence de) politesse qui n'est plus forcément aujourd'hui un "automatisme". Dans le même ordre d'idée, j'ai encore pris quelques minutes la semaine dernière pour
dire à mes élèves que lorsqu'ils me rendent une feuille, ils sont priés de dire "voici" ou "s'il vous plaît" ; je dis bien 25 fois merci... J'avais déjà dû leur dire en début d'année qu'en entrant
en classe, il serait judicieux de dire bonjour au professeur ;-)


Folfaerie 27/09/2010 18:25



Hum, la politesse, vaste débat en effet... Que ce soit dans la vie quotidienne ou sur le net, cela devient une denrée rare... Tu vois, il n'y a pas que les élèves !


Ce qui m'agace c'est ce dédain de la part de certaines maisons, en plus de l'absence de politesse. En général je ne harcèle pas les gens et je pose des questions valables, pas des questions
existentielles, pas des demandes d'emploi, juste des renseignements sur les oeuvres éditées. Mais non, silence radio. les relations avec les lecteurs, ça leur passe au-dessus de la tête ? Ben
tant pis pour eux, le jour où ça m'agacera plus que d'habitude, je boycotterai et voilà... le boycott, l'arme ultime du consommateur



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog