Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2010-04-03T21:01:00+02:00

Désert solitaire (Edward Abbey)

Publié par Folfaerie

http://www.buvettedesalpages.be/images/2008/05/13/desert_solitaire_2.jpgFils spirituel de Thoreau et Walt Whitman, quoique beaucoup plus turbulent, admirateur de B Traven, Edward Abbey fut l’un des plus grands écologistes américains, et un excellent auteur qui plus est, à qui l’on doit ce chef-d’oeuvre, bible de nombreux écologistes et amoureux du désert.


Accessoirement misanthrope et irrémédiablement athée, prônant la désobéissance civile, Abbey n’avait qu’une religion : la Nature. Il découvrit très jeune celle, grandiose, de son pays, et très vite son amour et son respect du sauvage prirent le pas sur d’ordinaires considérations sur la nature humaine. C’est que Abbey, né au pays du pétrole et des gratte-ciels, a pu observer, et se frotter tout au long de sa vie à cette curieuse créature qu’est l’homos sapiens americanus, et se trouver ainsi pour une bonne part dégoûté de la société humaine.


En avance sur son temps, cet amoureux du désert prophétisait déjà la lente agonie des parcs nationaux américains en raison de cette obsession si particulière du touriste moyen américain, appuyé en cela par l’administration, de vouloir profiter de la nature sans faire d’efforts et sans changer son mode de vie habituel. Bienvenue aux routes goudronnées, aux parkings géants, aux aménagements urbains pour pouvoir accéder aux moindres recoins d’un parc naturel sans descendre, si possible, de son auto... Dans l’un des chapitres, Abbey propose donc sa solution à ce délicat problème, sa vision radicale du tourisme vert est à son image, folle mais séduisante.


Ecrivain de l’Ouest donc, personnalité plutôt rude, et contestataire certes, mais aussi poète passionné lorsqu’il se met à chanter les beautés du désert. C’est à la fin des années 50 qu’Edward Abbey découvre le parc national des Arches dans l’Utah où il fut employé quelques temps comme garde. Il y revint 10 ans plus tard pour constater les changements survenus, dus aux aménagements et à l’exploitation irréfléchie de ce trésor et clore ainsi le dernier chapitre. Riche de cette expérience, Abbey nous livre ce qui est certainement l’un des plus beaux ouvrages sur le désert. L’arrivée d’un orage, la contemplation émerveillée d’un genévrier qui résiste à l’infernale chaleur, la cohabitation avec les serpents, la recherche de précieux points d’eau, un monolithe de grès... tout est prétexte à redécouvrir les éléments sous l’angle du surnaturel et de l’inattendu, de se rassasier de la beauté dépouillée des canyons, bref, de réaliser qu’il existe un monde de merveilles beaucoup plus profond, plus grand et plus vieux que le monde des hommes, et que certains, parfois, ont la chance de pouvoir déceler.

 

coup-de-coeur

Voir les commentaires

commentaires

Léa Touch Book 07/07/2015 18:28

Ce récit est magnifique :) !

Folfaerie 09/07/2015 22:58

Tout à fait d'accord :-)

clothilde 16/01/2011 10:09


"Une religion la Nature" Cela me va. Toutefois,le désert je le redoute, mais j'aime la lecture qui en parle et c'est encore une fois parmi vos livres un de ceux qui me tentent.Et en plus si c'est
celle "grandiose de son pays" donc les USA, les Arches, etc... oui ça me tente. Bon dimanche. Clothilde.


Folfaerie 17/01/2011 21:17



Ce qui m'a fascinée lorsque j'ai commencé à m'intéresser aux déserts, c'est leur extraodinaire diversité ! Le désert du Sahara ne ressemble pas à celui du Kalahari, ni à celui d'Atacama ou au
désert des Agriates en Corse ! Des mondes merveilleux sous leur implacable aspect... Abbey en parle très poétiquement.



Véro 04/04/2010 22:53


Eh bien c'est pour moi ça ! J'adore le désert ! Tu as changé le fond de ton forum non ?


Folfaerie 05/04/2010 22:03



En effet, j'ai gardé une dominance de vert, mais quelque chose de plus printanier on va dire. Un changement de décor de temps en temps, ça fait du bien


Le désert est un univers fascinant, je les ai aimés à travers les yeux de Théodore Monod, ou de Laurens Van Der Post (celui du Kalahari) et que dire des déserts  d'Amérique... Chacun est
unique.



Vanounyme 04/04/2010 15:02


La couverture est belle, ton billet aussi, je note !


Folfaerie 04/04/2010 15:09



Oh la la, c'est une vue du parc national des Arches en Utah. C'est sublime non ? Je rêve d'y aller depuis...



lecandidelitteraire 04/04/2010 10:07


Voilà qui s'annonce comme une jolie source d'inspiration future !


El JC 04/04/2010 08:16


Très joli billet ! Une promenade que littéraire qui me tente beaucoup. Merci pour cet éclairage ;o)


Mélopée 03/04/2010 23:13


Ah le Nature Writing ! Je poste une critique sur ce thème dès demain. Mais Edward Abbey ça a l'air d'être une sacrée pointure. Je m'y frotterai c'est sûr.


Folfaerie 04/04/2010 11:32



Et grâce à toi, je retiens "l'or des fous"



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog