Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2010-05-25T07:46:00+02:00

Eucalyptus (Murray Bail)

Publié par Folfaerie

Dans le cadre du challenge Australie organisé par Evertkhorus, j'ai choisi de présenter ce drôle de roman. Dans une petite ville perdue des Nouvelles Galles du Sud, un homme solitaire débarque un beau jour pour s'établir dans la grande propriété qu'il vient d'acheter. Comme tous les inconnus, il attise d'abord la curiosité de ses concitoyens, avant de faire naître la plus complète stupéfaction en réalisant un projet complètement fou.

 

Un dernier mot enfin pour expliquer ce choix. Cela fait quelques années que l'acteur Russell Crowe, que j'adore, cherche à adapter ce roman à l'écran. Une première tentative il y a 4 ou 5 ans s'est soldée par un échec, mais le projet n'est pas abandonné pour autant. Cela a donc attisé ma curiosité, j'ai acheté "Eucalyptus" et ma foi, je n'ai pas été déçue.
Bon voyage au pays du grand désert rouge...


Certes les Australiens ont souvent des comportements singuliers, mais Holland se démarque particulièrement. En effet, quelques années après son arrivée, il fait venir sa fille, Ellen, âgée d'une dizaine d'années. Et tandis qu'Ellen grandit et gagne en beauté, le père passe l'essentiel de son existence à collecter toutes les variétés d'eucalyptus existantes, parcourant parfois de longues distances pour ramener un palnt. Année après année, inlassablement, le père et la fille plantent les jeunes arbustes et la propriété devient un véritable musée botanique. L'harmonie semble régner sur leur vie et pourtant Holland commence à se préoccuper de l'armée de soupirants qui tentent régulièrement d'apercevoir sa fille, alors âgée de 19 ans. Dans son désir de la protéger d'une vie médiocre, Holland impose une cruelle épreuve à la jeune fille. Il accordera la main d'Ellen à celui qui saura identifier toutes les espèces d'eucalyptus de la propriété ! La nouvelle se répand comme une traînée de poudre et Ellen assiste, mi-consternée, mi-indifférente, à l'échec répété des candidats au mariage.  La mission semble impossible jusqu'au jour où M. Cave, un homme dont les connaissances botaniques sont immenses, se présente. Au même moment, la jeune fille rencontre un inconnu qui hante la propriété familiale. Commence alors une étrange relation entre les deux jeunes gens. L'homme lui raconte chaque jour une histoire inspirée par une essence d'eucalyptus tandis que que M. Cave identifie inexorablement les différents arbres du domaine...


Idée originale et poétique que cette épreuve reposant sur l'identification des arbres, mais le roman est d'abord  une très belle histoire d'amour qui frôle la tragédie,  et qui semble si bien s'accorder à l'identité australienne. Le roman est construit d'étrange façon. Alternant savants paragraphes sur la botanique, des retours sur la vie de Holland et les fameuses petites histoires racontées par l'inconnu à Ellen, "Eucalyptus" parvient à nous donner un panorama étendu de la vie dans ce pays fascinant. Gens et paysages inextricablement mêlés, les uns se nourrissant des autres, personnages rudes et renfermés dont les sentiments s'expriment d'abord dans l'action, des vies solitaires se déroulant dans l'espace immense et déserté  de l'Outback... Difficile de savoir ce qui pousse réellement Holland à imaginer pareil stratagème, qui évoque bien certainement les contes d'antan et les romans de chevalerie, et que l'on peine à concevoir à notre époque. Mais je vous l'ai dit, les Australiens sont des gens à part !

 

Voir les commentaires

commentaires

flof13 29/05/2010 20:16


Wahou !! Je le note !!! ça m'a l'air bien "barré"...


Folfaerie 30/05/2010 11:14



C'est le cas, et en même temps c'est romantique et rude à la fois, la spécialité des Australiens...



Amélie 29/05/2010 11:53


Merci d'être passé sur mon blog!
Je note cette référence, je l'avais croisé en librairie il me semble, j'avais peur que ça soit ennuyant à force de détails botaniques, mais pourquoi pas, ça m'a l'air plus original que je ne le
pensais. Merci de la recommandation!
x


Folfaerie 30/05/2010 11:13



Il y a effectivement des passages consacrés aux arbres, mais comme la botanique est une autre de mes passions, cela m'a beaucoup plu. Même si on est pas forcément naturaliste dans l'âme, je
trouve que c'est toujours sympa d'apprendre de nouvelles choses... dans un roman.



evertkhorus 28/05/2010 17:12


Oui, bien t'en a pris!!! ;)


evertkhorus 28/05/2010 16:18


Un livre qui a l'air curieux et intéressant... je crois que j'ai vraiment choisi le pire livre qui soit chez les auteurs australiens... ;)


Folfaerie 28/05/2010 17:00



Mais non, on doit trouver pire  Je me souviens du film, à cause de Mel Gibson mais je n'ai pas eu envie de lire
le bouquin, bien m'en a pris je crois



l'irlandaise 28/05/2010 14:43


interessant, je ne me suis jamais beaucoup penché sur la littérature parlant de l'australie depuis..;les oiseaux se cachent pour mourir, oui, bon, c'est une horrible référence ' guimauve' mais je
maintiens que le livre n'était aps si mal écrit que cela ! enfin, en tout cas, je vais me pencher sur celui ci , qui n'a rien à voir, et tenter de decouvrir ce pays resté pour moi assez
mystérieux...


Folfaerie 28/05/2010 17:02



Mes sentiments à l'égard des Australiens sont très mitigés, les découvrir à travers leur littérature est une bonne chose je crois. En fait, ils ne sont pas si différents des Américains...


 



Cath 25/05/2010 20:48


Ca donne l'impression d'être une version australienne des contes et légendes où les rois imposent une épreuve aux soupirants de leurs filles... avec un zeste de contes des 1001 nuits pour
l'histoire racontée chaque jour... et le tout sur fond d'eucalyptus.. ?
Intriguant..


Folfaerie 25/05/2010 21:29



C'est exactement ça. Un de ces contes transposés à notre époque dans ce curieux pays... Fallait y penser ;-)



Véro. 25/05/2010 18:05


Tiens c'est pour le moins curieux comme thème de roman !


Folfaerie 25/05/2010 21:32



Très original surtout, c'est pour ça que je l'avais repéré.



Mr. Zombi 25/05/2010 16:19


Le concept a l'air assez sympa (en plus ça doit permettre d'apprendre des choses sur la flore locale) je me laisserai peut être tenter à l'occasion par cet Eucalyptus.

En tout cas c'est chouette car les lectures sont variées dans le cadre du challenge^^


Folfaerie 25/05/2010 21:33



Tout à fait. Pour ma part, j'ignorais qu'il existait autant de variétés d'eucalyptus !


Pour le challenge, je trouve juste dommage que les livres choisis ne se déroulent pas tous en Australie...



Laure 25/05/2010 14:20


Ah une histoire d'amour !!! une lecture qui rejoint la mienne.


Liyah 25/05/2010 12:58


Je ne connaissais pas du tout ce livre ! Je prends note ! Merci pour ce billet Folfaerie


Folfaerie 25/05/2010 21:34



Voilà l'intérêt d'un tel challenge, moi aussi je découvre des livres qui me sont inconnus en lisant les autres billets.



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog