Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2010-03-13T08:56:00+01:00

Il était minuit cinq à Bhopal (Dominique Lapierre/Javier Moro)

Publié par Folfaerie

En décembre 1984, une fuite de gaz à l’usine de pesticides d’Union Carbide a provoqué la mort de 15 à 30000 personnes - sur plusieurs années - qui avaient inhalé ces vapeurs toxiques. Outre les décès immédiats, 4000 personnes, un nombre beaucoup plus important, et indéterminé, de gens sont décédés des suites de cet accident industriel. En compensation, Union Carbide, aujourd’hui possédée par Dow Chemical Co, avait payé 470 millions de dollars en 1989.

Dominique Lapierre a mené l’enquête sur ce tragique accident industriel qui s’est transformé en cauchemar. On ne sort pas indemne d’une telle lecture, d’abord à cause de l’ampleur de la catastrophe (les descriptions des effets du poison sur la population font froid dans le dos, et l’hécatombe s’est poursuivie bien après que le nuage toxique se soit dissipé) mais surtout à cause de la logique et du mécanisme qui ont abouti au drame. Une fois encore, les grandes multinationales ignorent et bafouent les droits des plus pauvres, et de la nature, au nom du sacro-saint fric que peuvent générer de tels produits chimiques (ici le sevin).

Dix ans après la catastrophe, une étude de Greenpeace démontrait la contamination préoccupante des eaux souterraines dans les environs du site. Et pied de nez du destin, une action en justice relative au fait que des milliers de gens ont bu de l’eau polluée après la catastrophe de Bhopal (Inde) de 1984 a été réouverte, lundi 3 novembre 2008 par une cour d’appel américaine du nord-est des Etats-Unis, d’après l’agence de presse Reuters.

 

J'ai beaucoup aimé l'écriture de l'auteur qui allie force et sensibilité. En fait, ça se lit vraiment comme un thriller. On suit plus particulièrement certains personnages, le suspense monte avant la catastrophe (car il y a eu des signes avant-coureurs, soigneusement ignorés), la scène de la gare est à ce titre vraiment saisissante.

La société Indienne a pris modèle sur les Anglais. Croulant sous une bureaucratie rigide, les bonnes volontés, médecins compris, qui vont essayer de faire face à la catastrophe et d'aider les survivants, vont se heurter à un grand nombre de difficultés. Pendant que certains chanceux boivent du thé et jouent au criket, d'autres n'ont pas de quoi manger et encore moins l'accès aux médicaments. Si le bilan fut si élevé, ce fut aussi en partie à cause de ce système et cette administration défaillants et peu adaptés au pays.

Le propos même du livre déborde d'ailleurs de la catastrophe de Carbide. Dans les dernières pages, on assiste à l'arrivée des représentants d'un nouveau géant qui s'apprête à écrabouiller sous son talon le peuple Indien : Monsanto et ses graines miracles qui résistent aux insectes et aux maladies. Et vive le capitalisme, non ?

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

anabela 08/10/2010 18:30


je l'ai lu cet été : malgré l'hirreur de la tragédie, c'est magnifiquement écrit !!!!! a lire !!!!
bises


Folfaerie 11/10/2010 22:46



oui, et quand on pense que cetet affaire dure toujours, c'est consternant...


Merci d'être passée !



Marie L. 15/03/2010 20:40


Je garde un grand souvenir de ce livre, lu il y a bien longtemps...
Tu pourrais participer au Challenge Inde d'Hilde!


Folfaerie 16/03/2010 10:16


C'est un peu maigre un livre, pour participer non ? Le seul autre livre que je dois posséder sur l'Inde, concerne les éléphants !


Louis Elegy 13/03/2010 11:49


Très bonne idée de parler de ce livre car je n'avais jamais entendu parler de cette catastrophe, peut-être parce que je n'avais qu'un an au moment où c'est arrivé. Quoi qu'il en soit, je pense que
le devoir de mémoire s'applique aussi dans de tels cas...


Folfaerie 14/03/2010 14:10


Je ne crois pas, hélas, que ce genre de catastrophe puisse servir de leçon aux dirigeants de multinationales et aux politiques, mais cela doit rester dans nos mémoires. Le pire étant l'oubli,
heureusement que Lapierre a choisi d'écrire sur ce sujet.


Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog