Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2010-06-17T07:07:00+02:00

Indian killer (Sherman Alexie)

Publié par Folfaerie

Le chef d'oeuvre de la littérature amérindienne contemporaine (ce n'est que mon humble avis), on le doit à cet auteur Spokane qui, contrairement à ses aînés, a choisi de tremper sa plume dans le vitriol et de nous montrer le visage hideux de cette Amérique blanche qui continue de vomir la race des Peaux-rouges. (James Welch, dans "l'avocat indien" tentait déjà d'aborder le problème de la discrimination raciale sans atteindre la terrible lucidité d'Alexie).

Un serial killer rôde dans la ville de Seattle. Il scalpe et mutile ses victimes, puis dépose auprès des corps deux plumes de hibou. La police et la presse sont persuadés qu'il s'agit d'un Indien.
Serait-ce John Smith (l'ironie d'un tel nom !), cet ouvrier de 27 ans, fils adoptif d'un couple de blancs, bourgeois aisés plein de bonnes intentions mais qui ne peuvent aider leur fils à sortir du gouffre où il s'enfonce. John enfin, qui ne sait pas qui il est et dont les voix qui chuchotent dans sa tête ne lui laissent aucun répit, ou bien la belle activiste Spokane du campus, Marie Polatkin, qui ne supporte pas l'arrogance des blancs et de son prof de littérature amérindienne en particulier, Clarence Mather, homme condescendant qui aimerait devenir Indien, ou encore son cousin, Reggie, un type intelligent et agressif, marqué par son enfance sordide, qui voudrait en découdre avec tout le monde, blancs et indiens mêlés.

Sherman Alexie nous offre une plongée glauque dans cette cité rongée par la haine et la discrimination raciale, où les clochards indiens sont passés à tabac à coups de battes de base-ball, où un animateur de radio mégalo, symbole de la toute puissance des médias, attise les foyers de haine en appuyant sur la dimension "primitive" des Indiens et en refusant le poids de cette faute collective, à savoir la mort et l'acculturation des Indiens, où certains hommes blancs rêvent d'avoir la peau rouge (pour mieux exorciser leurs remords ?) tandis que les peaux-rouges ne pensent qu'à se fondre dans le monde des blancs...

Le problème de l'identité raciale et religieuse est posé à travers le personnage de John Smith, ce pauvre diable élevé par des catholiques blancs mais qui comprend enfin qu'il ne sera jamais accepté comme tel, également incapable de trouver sa place au sein de la communauté indienne, et dont la douloureuse quête de vérité le conduit aux portes de la folie.

Un roman noir plus qu'un thriller. Car c'est bien plus que ça, c'est un portrait effrayant de l'Amérique blanche, c'est un cri du coeur poussé pour tous les Peaux-rouges des USA, qui ne peuvent pas, et ne pourront jamais, réussir leur intégration au sein de cette civilisation abreuvée de mensonges et de préjugés. Une oeuvre lyrique et passionnée, très forte, qui prend aux tripes, et qui donne à réfléchir, d'autant plus que pas une fois Alexie ne tombe dans le cliché facile du "gentil" Indien et du "méchant" blanc.

 

coup-de-coeur

 

 

 

 

Voir les commentaires

commentaires

Grand-Sachem-la-Brocante 09/07/2011 08:50


Quand Grand-Sachem découvre la littérature indienne dans une abbaye tarnaise :
http://grand-sachem-la-brocante.over-blog.com/article-sherman-alexie-et-l-indian-killer-74506569.html


Grand-Sachem-la-Brocante 23/05/2011 20:48


Grand-Sachem-la-Brocante a lu! Pour Grand-Sachem-la-Brocante ce fut une lecture enrichissante: la narration assez moderne peut surprendre pour celui qui est habitué à plus de classicisme; il ne
s'agit pas réellement d'un thriller mais d'un récit où se juxtaposent et s'entrecroisent les parcours de personnages qui, chacun à leur façon, vivent une indianité subie ou fantasmée mais jamais
sereine.

Grand-Sachem va publier un article sur son blog le 7 Juillet! Grand-sachem est organisé et prolifique il a déjà programmé ses articles pour plusieurs semaines!
Hugh !!


Folfaerie 24/05/2011 13:40



Quoi, il faut que je patiente jusqu'au 7 juillet !! En même temps tu as bien raison de programmer tes billets. Moi je commence la même manoeuvre car je vais passer beaucoup plus de temps à
l'extérieur, jusqu'à la fin de l'été. Le blog va être un peu délaissé mais vu le volume de billets en préparation, ça ne se verra peut-être pas...



Grand-Sachem-la-Brocante 04/04/2011 10:49


ça y est je l'ai acheté hier....au marché au livre de l'abbaye de Sorreze (tarn)! Comme quoi les voies du Grand-Manitou sont parfois tortueuses


Folfaerie 04/04/2011 21:50



Voilà qui est chouette, j'espère qu'il te plaira autant qu'à moi!



jerome 31/12/2010 08:29


Un auteur majeur que j'adore. Son roman jeunesse (le 1er qui pleure a perdu) est absolument incroyable. Il sort un nouveau recueil de nouvelles chez Albin Michel en janvier 2011.


Folfaerie 31/12/2010 08:50



Merci pour l'info, le roman jeunesse est sur ma LAL depuis un moment. Je dois toutefois avouer que je préfère ses romans à ses nouvelles.



El JC 20/06/2010 14:40


Ca t'étonnes si je te dis que je m'empresse de noter la référence ?


Folfaerie 21/06/2010 11:59



Non !



Grand-Sachem-la-Brocante 19/06/2010 07:35


Félicitation pour cet article. Ce livre a l'air bien "noir" et la société américaine semble bien dur pour ceux qui ceux qui passent à coté du "rève américain"...mais pour qui existe-t-il ce "rève
américain"?


Folfaerie 20/06/2010 09:15



Bonne question... Il existe encore peut-être pour une minuscule minorité, mais certainement pas pour les Indiens, les Latinos, les Noirs ou les Blancs en dessous du seuil de pauvreté, et malgré
ce qu'on pourrait croire, ils sont légion aux USA. Si en plus, ils saccagent leur environnement au prix du bien-être de quelques uns (je pense évidemment à cette épouvantable marée noire),
attendons-nous à de sombres jours...



Amélie 17/06/2010 20:51


Oh je note, je note! (Ma LAL devient grassouillette à force...)
Je n'ai encore jamais lu de littérature amérindienne et ne savait vraiment par où commencer, merci pour ce billet!
x


Folfaerie 17/06/2010 21:33



De rien  J'espère vraiment qu'il te plaira !



Véro. 17/06/2010 14:01


Mais comment faire si chaque fois que je viens sur ce blog, ma LAL s'alourdit ?


Folfaerie 17/06/2010 21:33



Ma foi, tant qu'elle reste virtuelle...



Luciole 17/06/2010 13:53


Graaa !! Un de mes auteurs préférés.

As-tu lu d'autres romans de lui ? Il y en a de plus légers que d'autres, moi je n'ai pas encore lu celui-là mais je le commande de suite sur amazon !! (A lire absolument aussi : Indian Blues)

Vive Sherman Alexie !


Folfaerie 17/06/2010 21:30



Non, je n'ai pas lu Indian blues, et si ma mémoire est bonne, Indian Killer est le seul roman que j'ai lu. Les autres livres sont des recueils de nouvelles : beaucoup aimé Phoenix Arizona, mais
j'ai moyennement apprécié La vie aux trousses et 10 petits Indiens. J'aimerai en revanche découvrir son ouvrage jeunesse dont j'ai oublié le titre. J'aime vraiment Alexie mais il est un peu trop
urbain pour moi. La nature n'est assez présente dans ses romans. Il le dit lui-même, c'est un Indien des villes



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog