Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2013-09-08T10:58:45+02:00

L'honneur des Winslow (David Mamet/Terence Radigan)

Publié par Folfaerie

Voilà un excellent film, au casting impeccable, aux dialogues brillants et délicieusement romantique malgré son sujet.

 

http://image.toutlecine.com/photos/h/o/n/honneur-des-winslow-1999-08-g.jpg

 

Avant toute chose, le résumé officiel : En 1912, en Angleterre, Ronnie Winslow, le fils cadet d'une grande famille est accusé de vol et renvoyé de la prestigieuse école navale d'Osbourne. Le jeune garçon nie farouchement avoir dérobé un mandat postal de cinq shillings dans le casier d'un de ses camarades. Son père, Arthur Winslow (Nigel Hawthorme, excellent comme d'habitude), va alors consacrer toutes ses forces à démontrer l'innocence de son fils. Il engage Sir Robert Morton (Jeremy Northam), célèbre avocat aux opinions conservatrices. Ne pouvant attaquer directement le collège relevant directement de la Couronne britannique, et cette dernière ne pouvant par principe avoir tort, Morton, suivant les conseils de Desmond Curry, un autre avocat ami de la famille, utilise la Pétition de droit. La requête acceptée par la Chambre des Lords, l'affaire est débattue au Parlement. Le procès passionne tout le pays, mais commence à peser lourdement sur la vie de la famille Winslow. Le mariage prévu entre Catherine (Rebecca Pidgeon), la fille d'Arthur Winslow et du jeune John Watherstone est compromis, tandis que Grace (Gemma Jones, tout aussi excellente), l'épouse d'Arthur accepte de plus en plus mal les conséquences du combat pour rétablir l'honneur de la famille.

 

 

http://2.bp.blogspot.com/-d37WoOptlQk/Tg9arnKitnI/AAAAAAAAdtY/_LdS5nCtejw/s1600/CASO%2BWINSLOW.jpg

 

  C'est un film superbe qui repose à la fois sur un scénario excellent, tiré de la pièce de Terence Ratigan, The Winslow boy, sur une réalisation parfaitement maîtrisée (bon, c'est David Mamet qui s'y colle, alors...) et sur les prestations des acteurs. C'est d'autant plus admirable que le film traite  d'un artifice juridique propre au droit anglais et a priori peu susceptible d'intéresser des spectateurs et lecteurs français. Mais on y parle aussi de la délicatesse des sentiments, de la pudeur, du sens de l'honneur, toutes choses qui semblent, de nos jours, bien désuètes ou ridicules.

 

Catherine Winslow est une jeune femme qui cherche à être indépendante à une époque où les femmes n'avaient pas tous les droits. Son engagement bénévole ne lui permet pas de vivre de manière autonome et son proche mariage lui ouvre d'autres perspectives. Ce n'est pourtant pas une extrémiste de la cause féministe, elle demeure calme et posée, mais sait parfaitement ce qu'elle veut.

Quant à Sir Robert Norton, incarné par le séduisant Jeremy Northam, c'est un homme sensible et passionné qui cache sa véritable nature sous le masque de l'avocat imperturbable et glaçant.

L'atmosphère baigne dans une certaine mélancolie, car pour rétablir leur honneur, les Winslow feront bien des sacrifices, tous comme Sir Morton dont l'objectif est de faire triompher le droit. A maints égards, ils apparaissent comme des survivants d'une autre époque, où l'insouciance était encore permise. L'humour n'est pourtant pas absent, ne serait-ce que pour le motif futile (un jeune cadet accusé d'un vol) qui agite la chambre des Lords, messieurs plus tout jeunes portant de manière ridicule leurs perruques d'un autre âge !

Bref, un film qui devrait ravir les anglophiles, et facile à dénicher à dvd.


Grace Winslow: You don't behave as if you are in love.
Catherine Winslow: How does one behave as if one is in love?
Arthur Winslow: [Looks at the book Catherine is reading] One doesn't read "The Social Evil and The Social Good." One reads Lord Byron.

 

 

 

 

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog