Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2011-12-03T20:57:00+01:00

L'illusionniste (Neil Burger/Steven Millhauser)

Publié par Folfaerie

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/36/28/53/18674100.jpgUn film comme je les aime, avec du romantisme et du mystère... Normal me direz-vous puisque le héros est un magicien.

 

L'histoire se passe à Vienne, dans les années 1900. Un mystérieux illusionniste, nommé Eisenheim, est en train de devenir l'homme le plus célèbre de la ville, au grand dam du Prince héritier Leopold. Ce dernier se prend à détester Eisenheim pour plusieurs raisons : il n'aime guère la magie, qui heurte son bon sens, puis la popularité grandissante de l'artiste l'agace, et enfin, il remarque que sa fiancée,  Sophie von Teschen, n'est pas insensible au charme du magicien. Leopold charge donc son homme de confiance, l'inspecteur Uhl, d'enquêter sur l'illusionniste et de dévoiler ses impostures. 

 

Le scénario s'inspire d'une nouvelle de l'écrivain américain, Steven Millhauser : Eisenheim l'illusionniste (dans le recueil Le cirque Barnum) que je n'ai pas (encore) lu, hélas.

 

Le film traite d'une histoire d'amour aux rebondissements étonnants sous sa trame classique, en plus d'aborder d'autres thèmes comme le pouvoir (à travers le personnage de Leopold, fort bien interprété par Rufus Sewell), et l'influence de la magie (Eisenheim offre de l'espoir aux gens, malgré que tout repose sur l'illusion, et en retour, ceux-ci le soutiennent contre Leopold).

 

Le personnage d'Eisenheim, bien que charismatique, reste mystérieux et énigmatique. L'inspecteur Uhl (Paul Giametti, formidable) ne peut s'empêcher de l'admirer et même d'éprouver de l'amitié. Comment ne pas être fasciné par Eisenheim (Ah, Edward Norton...), Maître de l'illusion, capable de faire pousser en quelques secondes un oranger en pot, ou de rendre un mouchoir à sa propriétaire par l'intermédiaire de deux jolis papillons bleus... La scène la plus intéressante est sans doute celle de la rencontre avec Leopold au cours d'une soirée privée. Le prince, ironique et sarcastique, cherche une explication logique derrière chaque tour, jusqu'au numéro que j'appellerai Excalibur, fort humiliant pour lui. Dès lors, il se prend à haïr le magicien. Pour autant, et malgré son ambition et sa froideur, Leopold n'apparait jamais comme le méchant que l'on doit détester. Sans doute grâce au jeu de Sewell qui sait distiller l'ambiguité.

 

http://www.cinemovies.fr/images/data/photos/G7588662261575.jpg


Le rôle de Giametti est un peu abordé sous le même angle. Certes, c'est un inspecteur de police à la botte du prince, exécutant les ordres et cependant, en cette affaire, il conserve son libre arbitre, allant même jusqu'à rétablir une certaine idée de la justice. Car la fin du film offre deux surprises, l'une reposant sur les artifices et faux-semblants mis en place par Eisenheim pour vivre sa romance avec Sophie, l'autre sur le sort réservé au prince, qui ne satisfait pas pleinement car il n'est pas "juste". Justifié oui, mais pas juste.

 

http://www.cinemovies.fr/images/data/photos/G7588810338869.jpg

 

Un mot tout de même sur la reconstitution, décors, costumes... l'atmosphère sied à l'histoire, et on se perd délicieusement dans cette Vienne mystérieuse qui oscille entre passé et modernité. Un bien joli film que je recommande à qui aime la magie et le romantisme.

 

Vous aimerez peut-être Le prestige de Christopher Priest et son adaptation ciné par Christopher Nolan, et le livre de Jean-Eugène Robert Houdin, Comment on devient magicien.


 


Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Arcaalea 19/12/2011 12:15

Je suis d'accord, il nous faut un peu de magie et de fantaisie dans notre vie pour supporter le reste...

Arcaalea 16/12/2011 12:09

Un de mes films préférés :) Edward Norton est magistral, l'histoire est originale et la retranscription de Vienne est totale. On est emporté par un flot de magie et d'amour et la fin nous enchante,
nous fait sourire, et rêver, comme il sied à la magie ^^
Un chef d'oeuvre !

Folfaerie 19/12/2011 10:57



Tu en fais une bien jolie description On manque un peu de magie dans la vie quotidienne, non ?



Geoffrey 05/12/2011 12:18

J'étais tombé sur ce film il y a quelques temps et je dois que ça m'avait intrigué. Malheureusement, je n'avais pas vu pu le regarder mais je vais noter le nom et essayer de le voir prochainement.

Folfaerie 09/12/2011 18:58



Tiens-moi au courant si tu publies une critique.



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog