Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2010-05-08T10:13:00+02:00

La cité perdue de Z (David Grann)

Publié par Folfaerie

Voilà un livre qui m'a réellement passionnée. J'avoue que je me suis réjouie de faire ce voyage en Amazonie, confortablement installée dans mon fauteuil... Que nous sommes loin des descriptions romantiques des voyages d'exploration que je lisais dans les romans de Conan Doyle, Haggard ou Rice Burroughs !

 

Le journaliste américain, David Grann, a décidé de tenter d'élucider le mystère de la disparition d'un fameux explorateur anglais, star à son époque, et qui ne revint jamais de sa quête dans la forêt amazonienne.

Depuis des années, Percy Harrison Fawcett était obsédé par l'idée de trouver les traces d'une antique cité, baptisée cité Z, perdue au coeur de la jungle d'Amazonie. Il y consacra l'essentiel de sa vie, partant avec des expéditions différentes, se basant sur des témoignages anciens, des manuscrits.

Il partait pour de longs mois, et nul ne savait jamais s'il reviendrait de ses dangereuses expéditions. Longtemps, la chance l'accompagna. Même s'il endurait la faim, il semblait d'une étonnante résisitance et était peu sensible aux maladies tropicales. Son passé militaire et cette santé de fer faisaient de Fawcett un homme plutôt dur, intolérant et sourd aux faiblesses d'autrui. Ses compagnons se divisaient en deux catégories : on l'admirait ou on le détestait !

Malgré la charge d'une famille, Fawcett avait constamment la bougeotte, et vivait dans l'unique but de faire une découverte extraordinaire.

Soutenu par la société royale de géographie, cet amateur enthousiaste et rigoureux fit de nombreuses découvertes cartographiques qui lui valurent le respect et l'admiration. Mais son obsession pour Z finit par occulter tout le reste...

 

Pour peu que l'on soit familier avec les oeuvres citées plus haut, on imagine sans peine la figure héroïque de Percy Fawcett, coiffé de son Stetson, fier et inébranlable, un Indiana Jones de l'ère victorienne. Le voici se frayant un chemin dans la jungle à coups de machette, bravant toutes sortes de dangers pour trouver enfin les ruines d'une cité grandiose... Quel homme n'a jamais été tenté de retrouver les traces de l'El Dorado ?

Oui mais voilà, l'exploration à la fin du XIXème et au début du XXème n'a rien de romantique. Les forêts sont denses et impénétrables, le gibier s'y fait rare alors que les insectes sont légion. Les malheureux explorateurs se font piquer, sucer le sang, attaquer par des myriades d'insectes qui véhiculent des maladies plus horribles les unes que les autres. La faim est terrible et rend fou. Ceux qui parviennent à garder leur raison et qui ont la chance de tenir sur leurs jambes doivent encore compter avec les tribus hostiles qui attendent les blancs de pied ferme : une fléchette empoisonnée et terminée l'aventure !

Il faut dire qu'on les comprend : l'histoire des indigènes d'Amérique du sud se résume à une succession de massacres, de spoliations, on les réduit en esclavage, on leur transmet des maladies... bref, une horreur qui a débuté avec l'arrivée des Conquistadors et qui a perduré jusqu'à l'époque de Fawcett (et encore aujourd'hui d'ailleurs).

Mais cet homme particulièrement dur et volontaire avait deux immenses qualités : il était bon avec les animaux et comprenait et respectait les tribus Amérindiennes. C'était loin d'être le cas pour tous les autres...

 

Par ailleurs, j'ai également apprécié le regard porté aujourd'hui par le journaliste qui a été irrésistiblement attiré par cette extraordinaire épopée. De la date de la disparition de Fawcett, 1925, à aujourd'hui, un grand nombre d'aventuriers, de scientifiques et d'explorateurs se sont lancés à sa recherche pour le retrouver. Certains ont disparus, avalés par la forêt, les autres sont revenus bredouilles et en piteux état. Et au fil des années, on voit l'Amazonie changer inexorablement. Elle finit par perdre une grande partie de son mystère, à certains endroits la forêt n'existe plus, c'est tout un monde qui disparaît.

 

C'est certainement l'un des atouts de ce livre : c'est évidemment une enquête extrêmement bien documentée sur un explorateur de légende, qui lève le voile sur un mystère et un homme mais c'est aussi un constat, qui entraîne regrets et nostalgie. Par la faute de notre technologie, de notre appétit et de notre soif de destruction, le monde a perdu une grande partie de ses mystères.

 

Enfin, que penser de cet homme qui a sacrifié le bonheur de sa famille pour poursuivre un rêve, des chimères ? Et bien je crois qu'il est bon de  savoir que de tels hommes ont existé. Que ce n'est pas l'appât du gain qui les motivait mais bien la passion, ou un idéal. Car à suivre Fawcett dans ses péripéties, tout au long de ces années, l'auteur du livre parvient à restituer le changement de mentalité et de personnalité qui affecte l'explorateur. Il semble bien que ces contrées mystérieuses et hostiles à l'homme blanc impriment leur marque sur tous ceux qui sont assez fous pour vivre leurs rêves.

 

Merci à Livraddict et aux éditions Robert Laffont pour ce partenariat qui m'aura fait découvrir un portrait d'homme bien intéressant et une époque fascinante.

 

Lire aussi les avis des autres Livraddictiens

Voir les commentaires

commentaires

El JC 20/03/2011 15:12


Non ça na pas marché, décidément ça manque d'imagination dans le monde du travail. Chacun porte sa croix à ce niveau là je crois. A cette heure ci je devrais être astronaute...


El JC 17/03/2011 01:59


Euh moi m'dame, je n'ai jamais été tenté de trouver les traces de l'El Dorado. Je vous le jure. Je suis trop pantouflard pour ça. Par contre suivre ce récit si bien mené, percutant et parfaitement
documenté depuis mon fauteuil a été un vrai régal. En fait ce fut même un coup de coeur. De ceux qui font que malgré un réveil qui sonnera dans 4h à peine, je fasse encore le tour de la toile à
cette heure ci pour partager mon ressenti.

Alors tout a l'heure j'aurai certes de petits yeux et le teint pale, mais je pourrais toujours dire que j'ai passé la soirée dans l'enfer vert aux côtés de solides explorateurs. Ca c'est de
l'excuse...


Folfaerie 20/03/2011 15:07



Alors, elle a marché ton excuse ?


Quand je pense que moi, j'ai voulu, successivement, être vétérinaire (mais attention, vétérinaire de brousse, genre Daktari), archéologue et paléontologue... et que je n'ai rien fait de tout ça !
Et donc, je me console avec mes livres.



Miss Spooky 30/05/2010 12:01


C'est vrai que d'un côté, ce livre rend un peu triste, surtout quand on voit comment étaient traités les indigènes à l'époque, comment toute une civilisation a été décimée par le contact des
occidentaux et à la fin, l'auteur qui demande où est la forêt qu'ils ont transformée en champs de soja...
A part ça, j'ai adorée cette enquête dans la jungle, je crois que tout le monde est d'accord sur le fait que c'est un livre passionnant !


Folfaerie 31/05/2010 18:49



Oui, belle unanimité. Plus je lis les billets, plus je pense que l'auteur a vraiment abordé tous les aspects : enquête, quête personnelle, constat sur notre société actuelle, réflexion écologique
et humanitaire... Vraiment un très bon travail.



Taliesin 18/05/2010 23:05


J'ai moi aussi adoré ce livre, et en lisant ton billet je me disais "ah oui, j'aurais pu parler de ça et de ça", mais il y aurait tant à dire sur Fawcett que j'ai préféré conseillé aux gens de le
lire.


Kactusss 15/05/2010 23:23


J'ai aussi beaucoup aimé ce livre. Tu as raison qu'est-ce qui fait que ces hommes délaissent femme et enfants pour courrir après des chimères... Nul ne le sait vraiment. Un peu comme Mr Goodyear
qui a mis toute sa famille sur la paille pour inventer la formule du pneu... Il n'a pas pu en profiter, il est mort dans la misère la plus totale...


Folfaerie 16/05/2010 13:07



Ah, je ne connaissais pas l'histoire de M. Goodyear, je crois que c'est le lot de beaucoup de grands découvreurs... En revanche, ton commentaire me fait regretter de ne pas avoir davantage parlé
de Mme Fawcett, qui a tout de même consenti de grands sacrifices au rêve de son époux...



soukee 15/05/2010 18:23


J'ai vraiment passé un excellent moment de lecture moi aussi ! Je retrouve certaines des pensées qui m'ont animée durant cette lecture, en lisant ton billet, merci !


El JC 09/05/2010 11:25


N'eut été mon planning bien trop chargé et ma PAL gargantuesque j'aurai volontiers craqué pour celui ci lors du partenariat. J'attendai avec impatience les retours des lecteurs. Me voila rassuré et
suffisamment intrigué pour le garder à l'oeil.


Marc Lefrançois 08/05/2010 22:42


Ah, je ne vais pas m'en sortir avec ma PAL! Encore un livre qui a l'air passionnant...


Folfaerie 09/05/2010 10:45



Et encore, je n'ai pas évoqué bien des aspects tant le livre fourmille de détails et anecdotes. Non, il faut le lire quoi...



Véro. 08/05/2010 18:45


Ca va te paraître idiot mais l'histoire de cet homme me fait penser au dessin animé Là-haut.


Folfaerie 09/05/2010 10:46



ça ne me parait pas idiot, surtout que je n'ai pas vu le dessin animé en question



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog