Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2012-10-01T19:57:00+02:00

La rivière du sixième jour de Norman MacLean

Publié par Folfaerie

http://www.livraddict.com/covers/21/21542/couv57710419.jpgLe roman est devenu un classique de la littérature de l’Ouest,  et a été somptueusement porté à l’écran par Robert Redford en 1992 sous le titre Et au milieu coule une rivière.


Il est en large partie autobiographique (l'auteur a attendu l'âge de 73 ans avant de l'écrire et de le faire publier !) et conte les relations de la famille McLean à Missoula dans le Montana à partir des années 30.

Norman et son jeune frère Paul vivent dans un famille unie régie par une pratique sacrée, enseignée par leur père, pasteur presbytérien : la pêche à la mouche. Cette activité, élevée au rang d’art, est le lien qui unit cette famille. Norman et fort différent de son frère, qu’il aime mais sans parvenir à le comprendre vraiment. Leur complicité et leur affection ne sont jamais plus visibles que lorsqu’ils se tiennent tous deux au bord de la Blackfoot à mettre en pratique les conseils de leur père, cherchant à atteindre la perfection.

Norman est un jeune homme sensé, mature et responsable, son cadet est un peu la tête brûlée de la famille, charmeur, joueur et buveur invétéré, n’ayant pas toujours de bonnes fréquentations.

 

Au fil du récit, tout en pudeur et délicatesse, Norman nous fait part de son amour pour sa famille et pour son pays, le Montana. Au creux des pages, on peut entendre le grondement de la rivière et voir le les rayons du soleil miroiter sur le dos des truites arc-en-ciel, deviner la peine d’un frère qui ne sait comment aider son cadet, visualiser la grâce infinie de ce dernier, au moment où il lance sa ligne et partager la peine de l’écrivain, qui sait si bien retranscrire l’incapacité à communiquer, le mal-être qui pousse un jeune homme doué à se brûler les ailes, et la puissance rédemptrice de la nature, composante essentielle de cette histoire nostalgique, à la fois leçon de vie et histoire d'amour fraternel.

 

 

"Alors, dans le demi-jour boréal du canyon, tout ce qui existe au monde s’estompe, et il n’y a plus que mon âme, mes souvenirs, les voix mêlées de la Blackfoot River, le rythme à quatre temps et l’espoir de voir un poisson venir à la surface.

A la fin, toutes choses viennent se fondre en une seule, et au milieu coule une rivière. La rivière a creusé son lit au moment du grand déluge, elle recouvre les rochers d’un élan surgi de l’origine des temps. Sur certains des rochers, il y a la trace laissée par les gouttes d’une pluie immémoriale. Sous les rochers, il y a les paroles, parfois les paroles sont l’émanation des rochers eux-mêmes."

 

Traduction : Marie-Claire Pasquier

 

Un autre avis chez Keisha.

 

 

 

http://www.press.uchicago.edu/books/maclean/gallery/img/01_Maclean_family.jpeg

 

La famille MacLean. Source : http://www.press.uchicago.edu/books/maclean/gallery/index.html

 

 

coup-de-coeur

 

Ce billet est ausi visible sur le blog des bibliothèques de Vendée

 

http://voyageursdusoir.vendee.fr/wp-content/themes/twentyeleven_child_VDS/images/pictos/v2/nature120.png

Voir les commentaires

commentaires

natural born dreamer 02/02/2013 02:59

vu le film et lu le livre, tous deux somptueux et délicats. cela m'a donné à l'époque l'envie de découvrir le nord ouest des USA. Des paysages moins stupéfiants à priori que le sud ouest mais un
monde intimistes et naturellement réservé et préservé de (presque ) tout. Le livre restitue bien ce climat , je trouve...et les images du film sont somptueuses

Folfaerie 03/02/2013 17:30



C'est un des rares cas où film et livres se complètent et s'enrichissent mutuellement, de sorte qu'on peut les lire ou regarder indépendamment l'un de l'autre. Il m'arrive parfois de me demander
pourquoi un réalisateur choisit d'adaptter un roman de manière si fidèle que cela n'apporte rien du tout à l'oeuvre !



petitsachem 16/10/2012 20:25

Encore un que je n'ai pas lu. Est-ce qu'on pourrait arrêter le temps juste pour lire ce qui est vraiment important pour nous?

Folfaerie 16/10/2012 21:11



Pas de problème, si je déniche l'instrument qui permet de suspendre le temps, je te le prête !



chinouk 06/10/2012 11:32

Il est dans ma PAL. Bizarrement chaque fois que je prévois de le lire, je le retarde ! Allez en novembre, je le lis !!

Folfaerie 06/10/2012 19:27



Voilà une bonne résolution Ne te laisse pas impressionner par les scènes de pêche à la mouche, il y a beaucoup plus
que ça dans ce beau roman !



keisha 02/10/2012 13:07

Un bon souvenir...

Folfaerie 06/10/2012 19:30



C'est un des romans de l'Ouest qui me tient le plus à coeur, ce fut une réelle bonne découverte, et les deux autres livres qu'il a écrit méritent également qu'on s'y attarde...



vilvirt 02/10/2012 10:09

Une formidable découverte pour moi aussi l'année dernière !

Folfaerie 06/10/2012 19:18



Et tu as vu le film également ? Je crois que Norman MacLean aurait été satisfait du résultat.



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog