Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2012-12-31T07:50:00+01:00

Le mythe et la plume (Bernadette Rigal-Cellard)

Publié par Folfaerie

http://delavaultolivier.free.fr/Le_mythe_et_la_plume.jpgPour clore mon challenge Red Power, j'ai décidé de présenter un ouvrage fort intéressant et probablement unique en son genre (en français en tout cas) : un ouvrage critique sur la littérature amérindienne contemporaine.

 

La littérature Amérindienne n'est pas toujours aisée à décrypter ou comprendre. Je me suis heurtée récemment à un roman de Scott Momaday que je suis incapable de résumer, L'enfant des temps oubliés, et dont la chronique est en attente depuis plusieurs mois...

Ce livre tombait donc à pic. Il embrasse la plus grande partie de la littérature autochtone, après un bref panarama des origines, pour s'attacher aux oeuvres contemporaines.

J'y ai retrouvé beaucoup de noms familiers, et d'autres totalement inconnus, notamment parce qu'ils n'ont toujours pas été traduits en français.

J'ai parfois été d'accord avec les propos de Mme Rigal-Cellard, et parfois pas du tout. Un exemple parmi d'autres : elle écrit, en évoquant Indian killer de Sherman Alexie (un de mes romans favoris) "[le roman] tombe trop souvent dans le discours politiquement puéril pour être conséquent".

 

Le livre est truffé d'anecdotes vraiment intéressantes et réjouissantes. Par exemple, on y apprend que Susan Power, l'auteur du très bon Danseur d'herbe, a horreur de se retrouver en pleine nature et a donc dû se plonger dans les revues spécialisées de la société Audubon pour étoffer ses descriptions !

Quant à Gerald Vizenor, il ne se plait que dans les grandes villes et se moque durement des Indiens qui revendiquent leur relation avec la terre-mère, Mother Earth. Comme quoi...

 

Chaque écrivain Amérindien tente, dans ses romans, ses poèmes ou ses nouvelles, de traiter des thèmes qui sont propres à leur culture ; quoi qu'en dise Gerald Vizenor, la Nature demeure souvent une composante essentielle des romans, de même que la spritualité et la religion. Mais pas que. Les écrivains tâchent aussi de perpétuer le devoir de mémoire, d'enseigner un peu de l'histoire de leur peuple aux jeunes d'aujourd'hui, qui ont oublié, ou jamais su, leurs mythes et croyances, et d'insister sur les liens très forts qui unissent les individus d'une même communauté. Ce qui se transmettait oralement, perdure désormais dans les livres.

 

Tous ces exemples, toutes ces explications permettront peut-être de mieux appréhender les enjeux et les subtilités de la littérature Amérindienne, parfois déconcertante mais toujours d'une richesse infinie.

On ne lit pas de la même façon, à mon humble avis, Louis Owens et Sherman Alexie, James Welch et Gerald Vizenor, mais le principal est de continuer à découvrir ces livres, et de souhaiter que la littérature indienne prépare l'avenir des communautés autochtones.

 

challenge red power2


Voir les commentaires

commentaires

Eeguab 31/12/2012 18:33

Ce livre semble absolument passionnant.C'est vrai que la littérature indienne est parfois abusivement considérée comme univoque.J'ai lu il y a longtemps La maison de l'aube de Scott Momaday.Ton
challenge était une bonne idée mais je crois n'avoir participé qu'à deux reprises.Je me suis inscrit à six ou sept challenges,c'est beaucoup trop.

Folfaerie 01/01/2013 11:13



Scott Momaday n'est pas facile à lire, de mon point de vue en tout cas...


Merci d'avoir participé, moi je n'avais que 3 challenges en cours, dont le mien , et je n'ai même pas réussi à terminer le 3ème ! J'ai eu les yeux plus gros que le ventre on dirait



Grand-Sachem-la-Brocante 31/12/2012 14:16

Un livre qui va surement te permettre de nous donner encore de nombreux conseils de lectures amérindiennes...pour poursuivre le chalenge au delà du challenge!

Folfaerie 01/01/2013 11:10



Exactement ! Je ne vais pas manquer de références, il faut juste que je trouve le temps, et ça, c'est un autre défi...



keisha 31/12/2012 11:33

Un livre qui a l'air intéressant, dis donc, pour clore ce challenge. Challenge que j'ai lamentablement fait de loin, mais bon, après le challenge c'est encore le challenge, et si un titre me plait,
je le lirai quand même.

Folfaerie 01/01/2013 11:10



Bah, moi-même, j'ai eu du mal à trouver du temps, résultat, j'ai encore 3 livres en attente de billet pour un challenge maintenant terminé. Mais comme tu dis, foin du challenge, j'ai toute
l'année devant moi pour continuer à parler du red Power !



petitsachem 31/12/2012 08:53

Ah! j'aime beaucoup Sherman Alexie aussi. J'avais aussi adoré les 2 romans de David Treuer (Little et ... j'ai oublié le titre du 2e).

Folfaerie 01/01/2013 11:08



Le second c'est Comme un frère. Pas encore lu, mais c'est prévu.



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog