Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2011-02-06T13:58:00+01:00

Le peuple des Minuscules (Steve Augarde)

Publié par Folfaerie

Le peuple des Minuscules (The various) est un roman de l'écrivain anglais Steve Augarde, publié en 2003. Le premier tome d'une trilogie (Celandine et Winter wood) dont les deux volumes suivants seront prochainement traduits (enfin je crois...).

 

Avant toute chose, le résumé :

 

Midge, 12 ans, passe l’été dans la campagne du Somerset, chez son excentrique oncle Brian. Dans un hangar isolé, elle découvre une petite créature blessée : un cheval ailé miniature, qu’elle soigne et nomme Pegs. Stupéfaite, Midge découvre grâce à lui que la forêt abrite une communauté féerique, composée de cinq tribus. Mais le danger guette : son oncle prévoit de vendre les lieux à un promoteur. Le monde de Pegs est donc menacé...

 

Cela s'annonçait bien. Il suffit que je vois les mots "fée" ou "féérique" dans un résumé pour que j'aie envie de lire le livre. Ici, la trame me semblait délicieusement familière. Non pas parce que le thème a déjà été repris, mais parce que tout Anglais qui se respecte a des fées dans un coin de son jardin. Me reste en mémoire le délicieux récit de Sir Arthur Conan Doyle...

 

Ensuite, il me semblait que ce roman jeunesse abordait un point de vue écolo prometteur.

 

Alors que dire ? Et bien je n'ai pas été follement enthousiaste durant cette lecture qui m'a pourtant réservée quelques bonnes surprises. L'écriture (enfin la traduction) m'a laissée dubitative : quelques passages ou phrases un peu maladroites alternant avec des descriptions fort poétiques.

 

Le peuple des fées, divisé en cinq "tribus" est sans conteste le point fort de ce roman. Et cependant, les membres de ce petit peuple n'ont rien d'original. Certes, certains d'entre eux sont dotés de quelques pouvoirs, mais pour être honnête, les deux seuls personnages qui m'ont semblé dignes d'intérêt sont le cheval ailé et la sorcière. Et puis le petit Pivert aussi. A quoi cela sert-il d'être une créature féérique si c'est pour vivre dans une société calquée sur celle des hommes ? J'ai également eu un problème avec la taille des protagonistes : ils paraissent petits, enfin ils sont petits si j'ai bien retenu les descriptions mais par moment, notamment en raison de la terreur que certains infligent aux enfants et à Midge (je veux parler de la compagnie d'archers), je me demandai s'ils n'étaient pas finalement assez grands... J'étais un peu perplexe en lisant certains passages...

 

Les enfants quant à eux m'ont laissée de marbre : des adolescents de 12 et 13 ans, Margaret, surnommée Midge, son cousin George et sa cousine Katie. Banals au possible.

 

J'ai également noté des descriptions inutiles qui alourdissaient le récit, certains passages n'en finissaient pas, comme le sauvetage de Pegs, le cheval. Enfin, même si la fin est ultra-prévisible, j'aurai aimé que l'auteur s'attarde davantage sur la connexion entre la forêt et le Petit Peuple.

 

Je veux bien que l'on écrive encore et toujours sur le Petit Peuple et sur les fées, au contraire, je ne demande que ça. Mais il y a déjà eu beaucoup de récits sur ce sujet en Fantasy, et parmi les oeuvres les plus contemporaines, certaines reprennent généralement un thème écologique, généralement la sauvegarde de la forêt, en toile de fond. C'est justement pour cette raison qu'un écrivain doit faire preuve d'originalité, que ce soit dans l'écriture ou le traitement de l'histoire, pour se démarquer. Or, pour moi, Steve Augarde a échoué.

 

Enfin, j'ajouterai que les personnages des enfants gagnent peut-être en intérêt dans les deux volumes suivants. Et c'est le dernier reproche que je ferai à l'auteur. Cela m'agace singulièrement de devoir lire des trilogies, ou des sagas dont les débuts sont tout juste prometteurs. Autrement dit, pour avoir une opinion définitive, il faut tous les lire... Soit l'auteur sait accrocher son lecteur immédiatement, dès le premier volume, soit il peine et le remplissage se poursuit dans les tomes suivants.

 

En conclusion, je dirai que ce roman est susceptible de plaire aux ados. Certaines oeuvres en catégorie jeunesse sont si réussies qu'elles peuvent largement être lues et  fortement appréciées par des lecteurs adultes. Je pense par exemple à l'une de mes dernières découvertes, les Hauts Conteurs. Ici, la lectrice adulte que je suis n'a pas succombé au charme de ces Minuscules. Tant pis.

 

Merci aux éditions Albin Michel pour ce partenariat.

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Loula 17/02/2011 22:37


Bah je sais pas moi, tu veux le faire ou pas?^^


Folfaerie 19/02/2011 10:55



Et bien pourquoi pas, soyons folles ! Courant mars ce serait pas mal, je suis un peu submergée en ce moment, priorité aux lectures.  Comment fait-on ? Tu l'organises et je te mets en lien
dans le billet du Nature Writing ? ou on fait un billet commun ? A toi de voir...



Loula 13/02/2011 14:28


Et de quel récit de Conan Doyle tu parles? ça m'intéresse!
Et sino, toujours pas de swap en vue?


Folfaerie 13/02/2011 20:41



Il s'agit de ; Les fées sont parmi nous. un très joli film en a été tiré en 1997, le mystère des fées de Charles Sturridge. Peter O'Toole incarnait Conan Doyle, et Harvey Keitel celui du magicien
Houdini.


Le swap, j'avais complètement oublié ! Comment ça marche ?



Karine:) 12/02/2011 17:16


Bon, j'étais tentée pour la même raison que toi... mais je pense que finalement, je vais passer mon tour. Si les enfants ne sont pas attachants...


Folfaerie 13/02/2011 11:51



Disons qu'ils sont banals. Les ados pourront s'identifier aux personnages mais j'aurai préféré que l'auteur soit un peu plus original dans le choix de ses jeunes héros...



Véro. 06/02/2011 21:10


Eh bien tant mieux pour ma LAL !


Marion 06/02/2011 20:13


J'avais déjà repéré ce roman sans être enthousiaste. je crois que je vais passer mon tour !


Folfaerie 06/02/2011 21:20



Je comprends, si l'enthousiasme n'est pas là au départ, mon billet a dû te refroidir... bah, il y a bien d'autres lectures, n'est-ce pas ?



Acr0 06/02/2011 16:21


Ouh mince, cela refroidit ! J'ai vu une bonne critique de la part de Laure (autrecotedumiroir... Tu n'es pas finalement très comblée. Alors que faire ? Découvrir en empruntant ?


Folfaerie 06/02/2011 21:18



Bah, les goûts et les couleurs... Oui, j'ai lu le billet de Laure, mais j'ai rarement vu un avis négatif sur son blog,  elle a sans doute la chance d'aimer tout ce qu'elle lit
 Le roman est sympathique, mais contrairement à d'autres lectures, je n'ai pas veillé tard dans la nuit pour
savoir ce qui arrivait à Midge et ses amis. Je crois que ce roman plaira aux jeunes, moi je suis passée un peu à côté. Emprunte-le si tu peux.



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog