Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2010-07-20T06:57:00+02:00

Le vaisseau fantôme (Frédérick Marryat)

Publié par Folfaerie

Marryat.JPGCe sont les éditions José Corti qui ont tiré de l'oubli cet excellent roman d'aventures, qui a le mérite d'aborder de nombreux thèmes et de rappeler à notre mémoire la légenge du Hollandais Volant (qui a inspiré de nombreux artistes, Henri Heine et Wagner entre autres).

L'action se situe au milieu du XVIIème siècle et pour partie en Hollande, à l'époque où Hollandais et Portuguais s'affrontaient pour conquérir les Indes Orientales.

 

Parce que dans un moment d'égarement, un capitaine de vaisseau a appelé sur lui la malédiction de Dieu, son fils se retrouve contraint d'errer sur les mers à la recherche du bateau maudit pour apporter le pardon à ce capitaine fantôme.

Une légende tenace s'attache à ce vaisseau qui est censé porter malheur à tous ceux qui croisent sa route.

Le valeureux héros de ce roman, Philippe Vanderdecken, va donc subir toute une série d'épreuves pour mener à bien sa mission. Ses compagnons d'infortune, son épouse adorée, tous succomberont sous le poids de cette malédiction dont la première victime n'est autre que Philippe lui-même, condamné à gâcher sa vie et expier la faute d'un autre.

 

Réduire ce livre à un simple roman d'aventures maritimes serait une erreur. On songe à une tragédie grecque  ou à l'un de ces vieux récits germaniques, où la fatalité, le destin marquent de leur sceau la vie d'un homme. On y trouve un soupçon de fantastique, une dénonciation de l'intolérance et des pouvoirs exorbitants de l'Eglise, une réflexion sur la nature humaine, et une belle histoire d'amour.

Amine, l'épouse de Philippe, est à mes yeux l'un des plus beaux portraits de femme de la littérature classique, et surtout dans le genre "aventures". La plupart du temps l'héroïne d'un roman d'aventures est le prétexte d'une série d'épreuves pour le héros : généralement elle se fait enlever, ou bien il s'agit de réparer un affront. Ensuite son occupation principale est de s'évanouir ou de pousser des cris d'effrois quand la situation l'exige. Rien de tel ici. Amine est forte et courageuse, poignante dans sa détresse, suscitant à la fois la pitié et l'admiration.

Quant au pauvre Philippe, on ne peut que le plaindre. Ce dévouement à un père disparu, quel fardeau pour cet homme ! Que de sacrifices au nom d'un respect filial. C'est un récit empreint de mélancolie, émouvant et parfaitement Romantique et réunissant tous les ingrédients du genre. Un classique qui mérite une bonne place dans toutes les bibliothèques !

 

A propos de l'auteur : Frédérick Marryat est un peu un précurseur chez les auteurs de romans maritimes. Cet écrivain anglais (1792-1848) comptait d'ailleurs parmi ses fans, Joseph Conrad ou Hemingway.  Son oeuvre littéraire est plutôt fournie mais, à ma connaissance, on ne trouve aucun autre roman traduit en français. On lui doit un ouvrage jeunesse réputé que j'aurai aimé me procurer : the children of the new forest.  

 

 

 

Voir les commentaires

commentaires

http://pcsupport.com/ 15/11/2013 11:48

I have seen the film called “The Ghost Ship”, but have not read the book till now. Thank you for introducing the book here. I am so much interested to read it after reading this review. Keep updating further more.

DOUIN 10/08/2012 15:18

Effectivement, c'est une bonne idée. Mais pour les moteurs de recherche rien ne vaut un titre par volume...

Fred_D 10/08/2012 14:29

Je possède les oeuvres complètes de Marryat traduites en Français au milieu du XIXème et j'envisage de les publier en format numérique... qu'en pensez-vous ? C'est un investissement non négligeable
pour faire de la qualité et je ne sais pas si je rentrerai dans mes frais...

Folfaerie 10/08/2012 15:07



Je ne sais pas quoi vous répondre. Je ne connais pas les autres oeuvres de Marryat. Il se trouve, parfois, certains livres d'un écrivain ne valent pas forcément la peine d'une traduction ou d'une
réédition, s'agissant de textes mineurs. Je ne saurai dire si l'ensemble de la production littéraire de Marryat est de qualité. Et y aurait-il un lectorat pour cet écrivain ? L'idéal aurait été
de faire comme les éditions Omnibus ou Robert Laffont (collection Bouquins) : un choix des 3 ou 4 meilleurs romans réunis en un volume. C'est peut-être moins onéreux, non ?



anonyme 23/12/2010 11:18


Très envie de lire ce livre, Frédéric Marryat, je ne connaissais pas. Dans le V.F. de Wagner, l'héroïne se prénomme Senta, la musique évidemment traduit parfaitement le drame de la mer et de la
malédiction, le metteur en scène est important aussi. Mais bien sûr les mots sont irremplaçables et vrais et ça me tente de lire ce bouquin très peu connu je pense. Bon week-end. Clothie


Folfaerie 26/12/2010 12:26



Comme beaucoup d'autres romanciers anglais spécialisés en aventures et/ou fantastique, Marryat est complètement oublié en France. Je ne connais pas le reste de son oeuvre, les romans sont
probablement de qualité inégale, mais ce vaisseau fantôme méritait bien une publication. Dommage que si peu de lecteurs en parlent sur les blogs... C'est d'autant plus intéressant en effet que
l'on doit remonter aux sources des mythes germaniques pour mieux l'apprécier.


Et bonne fêtes de fin d'années !



Marie L. 16/08/2010 16:47


Je note ce titre, ça pourrait me plaire...

Oubli réparé! ;)


Folfaerie 17/08/2010 09:37



Merci Marie.



El JC 20/07/2010 21:18


Tu es une vile tentatrice... Je le note avec plaisir ;o)


moune 20/07/2010 18:20


... insoutenable dans la capitale polluée !


moune 20/07/2010 09:46


Voilà qui donne très envie de découvrir cet ouvrage ... surtout à cette époque de l'année propice à la rêverie !


Folfaerie 20/07/2010 14:45



Exactement. En plus, l'air du large est bienvenu avec cette chaleur...



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog