Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2011-02-25T12:40:00+01:00

Les écrivains de l'Ouest américain

Publié par Folfaerie

J'ai entendu pour la première fois le terme "école du Montana" après la lecture de mon premier Jim Harrison, La femme aux lucioles. C'était un peu bizarre dans la mesure où Harrison habitait au Michigan, mais d'après les articles de presse que je lisais, cette école du Montana débordait un peu de ses frontières, de sorte qu'au bout de quelques années, auteurs, éditeurs et journalistes ont préféré le qualificatif plus large d'écrivains de l'Ouest américain.

Par ailleurs, il faut avouer que le fait de qualifier un auteur comme issu de l'école du Montana pouvait être assez réducteur et laisser croire qu'il entrait dans une certaine catégorie, étant doté d'un style commun à tous les écrivains de cette école. Or rien n'est plus faux car on y trouve de tout, du Nature Writing au polar en passant par la poésie.

Géographiquement, l'Ouest compte plus de  13 Etats, dont le Colorado, le Montana, le Nevada, l'Oregon, le Wyoming, l'Utah, l'Idaho, l'Arizona, le Nouveau-Mexique, le Dakota, la Californie, l'Alaska...

 

Ainsi de Jim Harrison, je suis passée à Norman McLean, découvert grâce à la réalisation de Robert Redford, Et au milieu coule une rivière (écrit alors qu'il avait 73 ans !!), puis Richard Hugo et son polar La mort et la belle vie, Rick Bass et ses histoires de grizzlis, James Welch, Dorothy Johnson, Wallace Stegner, Thomas Savage, Larry Watson, Scott Momaday, Dan O'Brien, Mary Austin pour ne citer que ceux-là.

 

Je n'ai nullement la prétention d'écrire un billet sur tous les auteurs de cette mouvance, car je ne les ai pas tous lus, ni tous aimés avec la même intensité, mais je souhaite tout de même présenter les meilleurs romans de ces écrivains si particuliers, qui ont tous en commun l'amour des grands espaces. Depuis ma première lecture, Missoula est devenu un nom magique à mes yeux... Et puis je m'aperçois que malgré mes différentes explorations en littérature américaine contemporaine, je reviens toujours à ces écrivains, l'Ouest, mon point d'ancrage... 

 

Parmi les précurseurs se trouve Dorothy Johnson, dont j'ai déjà parlé ici et sur mon blog. J'ai pris une grande claque avec son recueil de nouvelles, Contrée Indienne, puis avec La colline des potences, un des meilleurs westerns que j'ai jamais lus. 

 

Wallace Stegner (1909-1973) est un grand écrivain qu'il faut lire à tout prix. Mon préféré est Angle d'équilibre (chez Phébus) prix Pulitzer 1972.

Un vieil historien ronchon, unijambiste et condamné au fauteuil roulant, plaqué au surplus par sa douce, s'occupe à trier des archives de famille pour tenter de conjurer comme il peut la mort qui guette au prochain tournant - ou à celui d'après si l'on veut rester optimiste. C'est ainsi qu'il va tomber sur des lettres laissées par sa grand-mère, une jeune femme des années 1860 qui parcourt l'Ouest sauvage à la suite de son prospecteur de mari - et dont la vie, passée au milieu de paysages grandioses, ne sera qu'une suite (plutôt mouvementée) de dégringolades et de désillusions... Publié en 1971, couronné par le prix Pulitzer, Angle d'équilibre a été rangé par le New York Times dans sa sélection des " 100 meilleurs romans du siècle ".

 

 

Impossible de choisir chez Jim Harrison entre Dalva et La route du retour. Il faudra lire les deux. J'y ajouterai forcément Légendes d'automne. Titres disponibles en poche

 

Montana 1948 de Larry Watson, autre grande découverte. J'ai dévoré la préquelle Justice et attends désespérément qu'un éditeur traduise White crosses.

 

De James Galvin, on ne trouve actuellement que deux livres traduits en français : Clôturer le ciel et Prairie (sorti en poche) :

C'est un livre culte aux États-Unis, dont la plupart des critiques s'accordent à dire qu'il fait partie de la mouvance littéraire qui va de Henry Thoreau à Annie Dillard.

Le personnage principal est évidemment cette prairie située dans les Rocheuses du Colorado, où vivent une poignée d'homems et de femems que cette terre âpre et sauvage façonnent. Leurs existences sont ponctuées de drames parfois mais sont toujours influencées et liées à cette terre. Je ne l'ai pas complètement aimé, ce n'est pas un coup de coeur, mais ce roman est incontournable dans ce genre littéraire.

 

Rick Bass et Dan O'Brien ont figuré très tôt parmi mes favoris Rick Bass est l’auteur de romans et nouvelles, mais je l’ai préféré avec Winter, Sur la piste des derniers grizzlis (voir le billet de Keisha) ou Colter par exemple. Quant à Dan O’Brien, j’aime tout ses romans. Vous trouverez sur mon blog les billets de l’Agent indien ou l’Esprit des collines.  Pratiquement tous leurs livres sont sortis en poche.

 

Lu il y a quelques années, Craig Lesley et Saison de chasse. La plupart de ses romans se déroulent dans l'Oregon - où il est né - et mettent souvent en scène des Indiens. Un peut trop de scènes de chasse à mon goût cependant... 

 

Thomas Savage et La reine de l'Idaho que je recommande  particulièrement.

De même que Richard Hugo, regretté auteur de La mort et la belle vie, un polar se passant dans le Montana (voir le billet de Sarawasti) et Si tu meurs à Milltown, édité chez 10x18.

 

Je termine enfin ce billet avec une petite surprise : un titre incontournable, The big sky, est signé A.B. Guthrie, écrivain né dans l'Indiana mais qui a passé l'essentiel de son existence dans le Montana. Ce roman publié en 1947 fut notamment salué par Wallace Stegner. Il se pourrait qu'il soit prochainement traduit par une maison d'édition que les amateurs de Nature Writing aiment tout particulièrement...

 

J'espère que ces quelques livres vous donneront envie d'explorer ce versant ô combien fertile de la littérature américaine. 

 

http://www.bookapex.com/images/The-Big-Sky-0618154639-L.jpg

 

Voir les commentaires

commentaires

lenaiguillon 23/03/2013 15:49

Amusant, on dirait ma bibliothèque!
;o)

Folfaerie 25/03/2013 11:26



Heureusement que nous sommes plusieurs à nous intéresser à cette littérature



denis 22/09/2012 18:59

grandiose aventure littéraire
existe t-il un site où l'on aurait la cartographie complète des auteurs américains?

Folfaerie 22/09/2012 19:19



En français ? pas à ma connaissance. Mais il existe un site pour les écrivains de l'école du Montana, l'Ouest quoi, qui même s'il n'est plus mis à jour depuis 2002, reste une bonne référence :


http://ecrivainsmontana.free.fr/



chinouk 29/03/2012 11:01

Je vais suivre ton blog car j'adore aussi tous ces auteurs Americains et le Nature Writing. As tu li Le pouvoir du chien de Thomas Savage ? que j'adore !!

Folfaerie 30/03/2012 11:00



Merci de ta visite Et non, pas encore acheté Le pouvoir du chien, il est sur ma liste prioritaire, j'avais tellement
apprécié La reine de l'Idaho. J'y pense, j'y pense...



comparatif santé 04/03/2011 06:05


superbes livres :)


clothilde 27/02/2011 12:55


Merci pour l'explication détaillée des écrivains issus de l'école du Montana. Cela me faisait un peu bizarre, mais je me doutais bien que d'autres états étaient insérés dans cette appellation.
Ecrivains de l'ouest américain, oui c'est sans doute moins réducteur. Bon fin de dimanche.


Folfaerie 28/02/2011 18:00



Beaucoup moins réducteur en effet, car si la plupart des écrivains se fixent dans le Montana, leurs thèmes de prédilection rejoignent la grande tradition des écrivains de l'Ouest depuis Dorothy
Johnson et A.B. Guthrie...



Hélène 27/02/2011 11:42


J'en ai lu beaucoup, parmi mes préférés "Dalva" de Harrison, "Là où se trouvait la mer" de Rick Bass, "Brendan prairie" de Dan O Brien, "La vie selon Gus orviston" de Duncan, "Saison de chasse" de
craig Lesley, "La rivière du 6ème jour" of course...
Encore beaucoup à découvrir...


Folfaerie 28/02/2011 17:58



Grâce à toi j'ai rajouté Saison de chasse, je l'avais oublié celui-là.



Sylvie Wolfs 26/02/2011 20:50


Je découvre votre article par le biais d'une lectrice, j'apprécie... grandement !
Je suis auteure, j'écris sur le grand Ouest américain, une série romanesque. N'hésitez à me contacter si vous souhaitez découvrir mon univers.
S Wolfs


keisha 26/02/2011 18:03


Gros soupirs,je note je note. Tu sais, ce n'est pas leur non disponibilité en français qui va me gêner... (j'ai lu les classiques anglais comme cela)
j'insiste pour Stegner!!! Lis le!!!
Cette semaine pas de jeudi NW sur mon blog, non que je manque de munitions, mais je pense aux lecteurs trop citadins ... ^_^Au fait, je n'ai pas mis La rivière de sang en NW, même s'il y a de la
pêche la dedans. Pour moi c'est un autre genre quand même.
Jeudi prochain, Un été dans la Sierra de Muir... Là on est en plein NW...


Folfaerie 28/02/2011 18:00



promis, je vais lire ce Stegner.



Loula 26/02/2011 17:07


Voilà exactement ce qui me donne envie de faire un swap... J4avais d'ailleurs une idée de swap "complètement à l'ouest" sur ce thème mais finalement tu me permet d'élargir!!


Folfaerie 28/02/2011 17:55



Sympa en tout cas ce nom de swap



Mélopée 26/02/2011 15:53


Très intéressant cet article ! J'aime les écrivains américains alors je reviendrai à l'occasion pour le lire plus en détail et me donner des envies de lectures.


Folfaerie 28/02/2011 17:50



Note, note donc



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog