Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2010-07-01T06:40:00+02:00

Les grandes espérances (Charles Dickens)

Publié par Folfaerie

Un vrai bonheur cette lecture... Le héros de cette histoire, Pip, est élevé par une soeur acariâtre qui a la main lourde, et un beau-frère aimant et généreux, le forgeron Joe. Pip n'aspire qu'à changer de vie, désir bien légitime mais qui ne le rend guère sympathique, du moins pendant un certain temps, car il faut bien avouer qu'il se montre égoïste et peu reconnaissant. Durant son enfance et son adolescence, deux événements vont chambouler le cours de sa vie : l'évasion d'un forçat et sa rencontre avec Melle Havisham, femme riche et excentrique chez qui il va rencontrer celle qu'il va aimer pour son malheur, la jeune et belle Estelle.

Quelques mois après cette rencontre, un homme de loi énigmatique, M. Jaggers (un des personnages les plus réussis du roman) lui apprend qu'un généreux bienfaiteur - anonyme - se propose de lui allouer une rente régulière afin de faire de lui un gentleman. Et voilà notre Pip, bien heureux d'échapper à sa misérable condition et un peu honteux de ses origines, prêt à s'installer à Londres pour une nouvelle vie.

 

Je ne m'étendrai pas davantage sur les péripéties et caprices du destin qui ponctuent la vie de Pip. Sachez seulement que j'ai adoré et dévoré ce roman. Dickens sait comme personne restituer des atmosphères : celle de Londres par exemple, grande cité sale, boueuse et malodorante et donner vie à ses personnages. J'ai eu un coup de coeur pour Wemmick, le curieux clerc de Me Jagger, soucieux de ne pas mélanger vie privée et vie profesionnelle et qui habite une drôle de maison avec son vieux père. Comme dans tout roman de Dickens qui se respecte les situations dramatiques et les malheurs sont assez nombreux mais l'humour contrebalance heureusement cette noirceur : comment ne pas rire devant les excentricités des parents d'Herbert, l'ami de Pip ? La mère confie l'éducation de ses enfants aux domestiques et le père se soulève par les cheveux dès qu'il est contrarié ! Amusantes aussi la bêtise et la vanité des anciennes relations de Pip qui revendiquent leur amitié maintenant qu'il est plus riche qu'eux.

J'ai été fascinée par le luxe de détails donnée par l'écrivain : les physiques, les manies, les vêtements... tout est détaillé de façon à ce que le lecteur parvienne à visualiser sans peine les protagonistes.

 

Bien sûr, Pip ne suscite pas la plus grande sympathie au moins pendant la première moitié du roman, mais lorsqu'il réalise que ses espérances sont noyées sous le flot des désillusions et que la vie oisive qu'il mène ne lui apporte aucun bonheur, le jeune homme va s'efforcer de racheter ses fautes.

 

Dickens a choisi de faire évoluer son personnage principal. Rien n'est blanc ou noir, cette part d'ombre existe en chacun de nous. C'est le roman des bassesses humaines mais également des bonnes actions,  qui fait rire et pleurer. De la grande littérature !  

 

coup-de-coeur

 

Voir les commentaires

commentaires

June 30/08/2010 21:44


Moi aussi je découvre cette petite merveille sur le tard mais je ne suis jamais déçue avec Dickens ! On parle souvent de "fresque à la Dickens" pour décrire l'atmosphère de ses oeuvres et je suis
bien d'accord . Je suis toujours happée par le contexte et très touchée par les personnages qu'il nous présente. Je ne pouvais plus tenir : je viens de poster un billet sur mon blog consacré à ce
chef-d'oeuvre ;-)Dickens donne envie de lire ...


Folfaerie 31/08/2010 11:01



Je ne dirai pas que je ne suis jamais déçue avec Dickens, par exemple j'ai eu beaucoup de mal à terminer son Voyage en Amérique. Par contre, j'ai bien envie de relire Un conte de deux villes pour
le chroniquer.



Louis Elegy 12/08/2010 22:00


Je ne connaissais pas ce roman mais il me semble avoir pas mal de points communs avec "Oliver twist", non ?


Folfaerie 14/08/2010 12:21



Et avec David Copperfield sans doute, c'est vrai que la plupart des romans de Dickens sont articlués autour d'un même thème et de nombreux points communs, ce qui n'enlève rien à leur charme. Dans
mon souvenir, je dirai que les Grandes Espérances m'ont fait davantage rire que les deux autres cités...



Cath 05/07/2010 17:31


Ha je suis contente qu'il te plaise... C'est un livre que j'adore !!!


Folfaerie 06/07/2010 16:58



C'est vraiment le cas et d'ailleurs je regrette de l'avoir découvert si tardivement...



Véro. 04/07/2010 16:46


J'ai un à priori sur Dickens ... la succession des malheurs qui surviennent à ses héros ne me donne pas envie de lire ses histoires.


Folfaerie 06/07/2010 16:57



C'est dommage car celui-ci est l'un des meilleurs...



In Cold Blog 01/07/2010 11:24


Il ne te reste plus qu'à découvrir "Mister Pip", de Lloyd Jones que je viens de terminer :)


Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog