Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2009-10-25T09:35:00+01:00

Les yeux dans les arbres (Barbara Kingsolver)

Publié par Folfaerie

Merci à Heyrike et Sandra de m'avoir fait découvrir ce formidable bouquin, autre coup de coeur de l'année 2009.
Epopée familiale et historique, les Yeux dans les arbres nous entraîne au Congo Belge, à la suite de la famille Price. C'est un récit à plusieurs voix, celles des femmes de cette famille : Rachel l'aînée, les jumelles Adah et Leah, la benjamine, Ruth May et la mère, Orleanna.


Le père, Nathan, pasteur baptiste américain, figure rigide et bornée, est évoqué à travers les récits des soeurs Price.
C'est lui qui embarque sa famille en Afrique, en 1959, investi d'une mission divine, où il compte bien sauver les âmes du village de Kilanga.
Armé de sa seule bible, le pasteur fanatique installe sa famille dans ce village du bout du monde, dans le plus complet dénuement. Aucun bon sens, une ignorance complète des us et coutumes des habitants qui occasionnent des quiproquos parfois drôles, souvent douloureux... le choc culturel est immense.
A tour de rôle, les Price vont narrer leur quotidien dans ce pays en ébullition qui rêve à son autonomie. Elles ont leurs certitudes, leurs préjugés, leurs habitudes, leur sincérité  aussi. Mais rien ne résistera au climat hostile, aux invasions d'insectes, à la faim, à la maladie. L'aide apportée par quelques villageois ne suffira pas à sauver la famille Price du désastre.


Le récit est plutôt drôle dans sa première partie, car les réflexions des jeunes Price sont désopilantes, malgré les drames.
A un degré différent, elles finissent par se laisser subjuguer par cette Afrique totalement méconnue et étrangère mais magique et envoûtante.  Même l'écervelée Rachel se retrouve prisonnière de ce continent, bien que d'une manière toute différente de ses soeurs...
En parallèle de cette chronique familiale, Barbara Kingsolver en profite pour régler quelques comptes. Le rôle de la CIA dans l'arrivée au pouvoir de Mobutu, le traitement infligé aux Africains par le pouvoir Belge, l'impitoyable mécanique du pouvoir qui va broyer Patrice Lumumba et ce pauvre pays déchiré par les puissances occidentales, avides de s'emparer des ressources naturelles du Congo Belge devenu Zaïre...
C'est magnifiquement écrit, c'est drôle, émouvant, puis oppressant dans sa seconde partie qui explore la destinée des Price et celle du Zaïre. Ces figures féminines qui naviguent entre nostalgie, affection, et incompréhension pour ce pays qui les aura vu souffrir, perdre et renaître, sont absolument remarquables.
Un excellent roman qui me donne envie de continuer à explorer l'oeuvre de Kingsolver.

Voir les commentaires

commentaires

Nathalie 27/10/2009 00:37


Waw, quelle découverte ! Ca m'intéresse au plus haut point. Mais est-ce qu'il s'agit bien d'une chronique tout à fait imaginaire, ou est-ce qu'il y a un peu de l'expérience personnelle de l'auteur
? Ca me paraît difficile de parler d'un pays quand on n'y a pas vécu soi-même, mais d'après ta critique cet auteur-là le fait très bien, alors je me demande ce qu'il y a dedans de vécu véritable
par rapport à la fiction...


Folfaerie 31/10/2009 18:50


oui elle a un rapport personnel avec l'Afrique, et s'est, en plus, très bien documentée. A lire absolument.


Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog