Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2011-01-16T11:50:00+01:00

Marina (Carlos Ruiz Zafon)

Publié par Folfaerie

Merci à BOB et aux éditions Robert Laffont pour ce partenariat. Il me tardait de lire un autre roman de cet écrivain espagnol que j'ai découvert, comme beaucoup, avec son génial "L'ombre du vent". Si vous avez aimé ce roman, vous ne devriez pas être déçus avec Marina. Oeuvre de jeunesse, écrite il y a un peu plus de 10 ans, Marina contenait déjà les éléments qui vont constituer l'univers si particulier de Zafon. Du mystère, de la mélancolie, des histoires d'amour tragiques, le tout étant destiné à mettre en valeur la véritable héroïne du roman : Barcelone.

 

Voilà un aperçu du résumé :

Oscar Drai, quinze ans, a disparu pendant une semaine du pensionnat où il est interne.
Où est-il allé et que lui est-il arrivé ? Quand l’histoire commence, Oscar vagabonde à travers Barcelone. Attiré par une mystérieuse maison apparemment abandonnée, il pénètre à l’intérieur. Se croyant seul, il commence ses investigations. Alors qu’il est en train d’examiner une curieuse montre à gousset laissée sur une table, il se rend compte que quelqu’un l’observe. Terrorisé, il s'enfuit. En rentrant au pensionnat, il s’aperçoit qu’il a gardé la montre.
Tenaillé par les remords, il retourne quelques jours plus tard dans la grande maison. Il y fait alors la connaissance de Marina, fille du propriétaire. Elle a son âge, de l’audace et une intelligence très vive. Elle entraîne son nouveau compagnon dans l’élucidation d’un mystère qui la tourmente : au coeur du plus vieux cimetière de Barcelone, une vieille femme voilée visite une tombe anonyme sur laquelle figure le dessin d’un papillon noir.

 

Oscar est donc le narrateur de cette sombre histoire. Les deux héros sont jeunes mais cela se devine à peine tant leur maturité est évidente. Ici point de références à notre époque (en tout cas en ce qui concerne la panoplie habituelle des ados), Barcelone est intemporelle, pas de scènes de sexe ou de langage vulgaire, mais un peu de glauque quand même. L'histoire du savant fou est un vieux mythe de la littérature, Zafon connait ses classiques et d'ailleurs, il a souvent volontiers reconnu s'inscrire dans la tradition du roman populaire. Marine se situe quelque part à mi-chemin entre Frankenstein et Le fantôme de l'opéra.

 

Ce roman m'a semblé moins abouti que l'ombre du vent mais cependant très intéressant. Et si on fait abstraction de quelques défauts (par exemple quelques scènes grand-guignoleques), Marina possède une atmosphère originale qui suscite beaucoup de plaisir à la lecture, malgré un dénouement tristounet.

 

J'attendrai de lire Le jeu de l'ange avant d'affirmer quoi que ce soit, mais à la lecture du résumé de ce livre, je crois bien que Zafon est l'un de ces écrivains qui passe sa vie à réécrire plus ou moins la même histoire. Aux lecteurs qui succomberont à la plume magique de cet auteur, cela devrait être un plaisir de se retrouver en terrain familier, au fil des romans, pour les autres, cela risque d'être lassant.

 

Pour ma part, j'ai aimé m'embarquer dans la quête de Marina et Oscar. J'ai rencontré des personnages secondaires attachants (notamment le père de Marina et l'ancien flic) et me suis immergée une nouvelle fois dans cette ville bien singulière qui recèle tant de mystères et de drames.

 

A noter : La traduction est signée François Maspero, celui-là même qui traduit Alatriste...

Voir les commentaires

commentaires

Eloo 31/05/2011 09:54


Hello!
J’ai eu envie de lancer une revue virtuelle sur mon blog où tous les blogueurs pourraient mettre leur grain de sel! Pour plus d’infos :
http://www.canalblog.com/cf/fe/tb/?bid=773843&pid=21189325
N’hésite pas à participer et toutes mes excuses pour ce commentaire-pub!


Folfaerie 31/05/2011 21:38



C'est une idée sympa, j'irai voir ça d'ici peu... merci d'être passée.



Pauline 03/02/2011 12:04


Familier mais tellement bon !!! Rha, un vrai régal ce Marina!


Folfaerie 04/02/2011 19:55



C'est de toute façon un auteur que je vais suivre encore un petit bout de temps...



Karine :) 20/01/2011 14:15


Je vais certainement finir par le lire, ne serait-ce que pour Barcelone. J'avais adoré L'ombre du vent mais j'ai été moins passionnée par la suite. J'avais un peu peur du "encore la même chose" en
fait mais bon, vu que ça semble différent...


Folfaerie 20/01/2011 19:06



Et bien Marina est forcément différent de l'ombre du vent, ne serait-ce que par le côté épouvante. Ceci dit, on retrouve bien le style de l'auteur et des passages paraitront sans doute familiers.



Clairette 17/01/2011 17:00


J'ai adoré "l'ombre du vent" et encore plus "le jeu de l'ange".
Un régal...


Folfaerie 17/01/2011 21:25



Ce dernier est dans ma PAL justement



Hélène 17/01/2011 09:33


Je n'avais pas participé à l'engouement général concernant "L'ombre du vent" ayant un avis beaucoup plus mitigé, je ne tenterai donc pas celui-ci que tu dis encore mois abouti !!


Folfaerie 17/01/2011 21:24



Il est moins abouti certes mais c'est une oeuvre de jeunesse, c'est donc normal. Il est évident qu'il n'a pas la force de L'ombre du vent. Ceci dit, si tu n'as pas forcément apprécié ce dernier,
Marina te conviendra peut-être mieux ?



calypso 16/01/2011 19:29


Je suis curieuse d'en lire un autre du coup...


Folfaerie 17/01/2011 21:22



Moi aussi. Il me semble que 3 romans ont été traduits en France mais je crois bien qu'il en a écrit d'autres.



Anne Sophie 16/01/2011 18:32


je suis en train de le lire et pour le moment j'aime beaucoup !


Folfaerie 17/01/2011 21:21



Préviens-moi quand tu auras publié ton billet.



Touloulou 16/01/2011 16:15


C'est bien dommage, les auteurs qui ont tendance à toujours faire un peu la même chose...
Je ne connais pas Zafon, il semblerait que l'Ombre du vent soit son livre le plus connu, je pense que je le lirai.


Folfaerie 17/01/2011 21:21



Attention, je réserve mon jugement jusqu'à ce que je lise Le jeu de l'ange :-)) Mais oui, L'ombre du vent est un excellent roman.



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog