Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2009-12-06T14:20:00+01:00

Tous les chats ne sont pas en peluche (Rémo Forlani)

Publié par Folfaerie

Je viens de terminer le roman et j'apprends en même temps que l'écrivain est décédé le 25 octobre dernier. Triste nouvelle, j'aimais bien Forlani. Je l'ai découvert il y a bien des années avec Gouttière. Un écrivain qui parle aussi bien des animaux, des chats surtout, et membre du jury 30 millions d'amis, ne pouvait que me plaire. Et puis il avait un franc-parler appréciable...

Donc disais-je, j'ai terminé "tous les chats ne sont pas en peluche". Cette histoire m'a rappelée certains bouquins de Patrick Cauvin (membre du jury précité lui aussi) et de Daniel Pennac.
Manu est un jeune garçon qui vit à Paris avec sa mère qu'il adore, Dora. Malgré le papa absent, remarié de son côté et qu'il faut bien aller voir de temps en temps, Manu est plutôt content de sa vie. Il le serait cependant davantage si maman Dora était présente plus souvent. A cause de son boulot de traductrice dans le domaine commercial, Dora laisse son gamin seul à la maison le jour de Pâques car elle doit travailler lors d'un séminaire à Lille. Manu décide de se venger, de faire le plus de conneries possibles, de ne pas aller déjeuner avec son père et sa belle-mère, de se faire une omelette purulente et de la manger entièrement... bref, que des choses réjouissantes; mais les plans de Manu vont brusquement changer quand il reçoit la visite d'un inconnu venu apporter une statuette d'ange à sa mère. C'est décidé, avec Grand, le brocanteur amoureux, Manu décide d'aller retrouver sa mère à Lille. Mais voilà, Il n'y a personne à Lille, et Grand force un peu trop sur le whisky alors c'est difficile de compter sur lui. Finalement, c'est à Bonneville que le gamin va retrouver sa mère, dans de drôles de circonstances...
Malgré les réflexions désopilantes de Manu, c'est une histoire très émouvante, pas triste mais pas gaie non plus. Manu entre dans le monde des adultes, plein de mensonges, de lâchetés et de trahisons, si compliqué. Heureusement, il y a le chat empaillé Pilipili, son seul ami, et puis le chien Toufou, un vrai celui-là, la tendresse et l'indulgence des Soeurs qui vont veiller sur lui à Sainte-Marie. Et le gamin fûté et chanceux (un peu aidé par le Bon Dieu peut-être ?) va pouvoir donner une autre fin à son histoire si mal commencée.


C'est un récit plein de tendresse et souvent drôle, mais cruel aussi. Les adultes qui entourent Manu, y compris sa mère, se montrent pour la plupart maladroits et égoïstes.  Forlani rend hommage à l'amour inconditionnel que nous donnent les animaux, et au travail formidable des Soeurs de Sainte-Marie qui pansent bien des blessures. Un seul petit bémol, il y a un peu trop de grossièretés à mon goût...


 

Voir les commentaires

commentaires

Grand-sachem-la-Brocante 17/12/2009 20:19


Paradoxalement peut-être mais Raymond Forlani etait un grand spécialiste de la télévision, c'est comme ça que je l'ai lu. Il etait aussi un homme de cinéma mais avec moins de succès. Je crois que
c'est à lui qu'on doit une adaptation de Tintin au cinéma en tant que scénariste.... de nos jours, seul Spielberg a osé relever le défi. C'est quand même une belle carte de visite


Folfaerie 18/12/2009 20:06


C'est vrai, la télévision avait une place importante dans sa carrière et pourtant, à l'inverse de toi, je l'ai d'abord connu avec ses histoires d'animaux. Il faut dire que je n'ai jamais été très
branchée télé...


L'irlandaise 15/12/2009 10:14


il faudrait que je lise ce livre là àNoel ! j'aime son titre. Et j'ai toujours beaucoup aimé Patrick Cauvin,( par contre pas daniel pennac ) amitiés, Miss Hyde de assage via la communauté cinema et
litterature


Folfaerie 15/12/2009 10:21


Moi aussi j'aime beaucoup Cauvin, mais Pennac me donne du fil à retordre. Excepté pour l'oeil du loup que j'ai adoré, le reste de son oeuvre ne m'emballe pas trop pour l'instant.


Marie L. 09/12/2009 10:27


C'est un livre qui pourrait me plaire... à la façon dont tu en parles! Je note.


Anneso 06/12/2009 18:04


le titre me plait, ce qui est un bon début. tu article m'a donné envie... alors nous verrons le verdict ;)


Folfaerie 07/12/2009 11:11


j'espère que tu aimeras autant que moi; Forlani avait l'art de parler des chats mais aussi de brosser des portraits attendrissants des amoureux des chats...


pimprenelle 06/12/2009 14:58


Je ne connaissais pas cet auteur, mais un écrivain qui aime et parle des chats, je ne peux que le noter!


Folfaerie 07/12/2009 11:09


Je te conseille aussi les titres suivants : Gouttière, Pour l'amour de Finette, le livre des chats heureux. Il faudrait que je les relise pour mon blog mais j'ai déjà tellement de livres en
attente...


Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog