Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2009-11-10T18:17:00+01:00

Une anglaise au Far-West (Isabella Bird)

Publié par Folfaerie

Un récit de voyages et d'aventures comme je les aime...

D'abord, il nous permet d'avoir le regard d'une anglaise, et donc d'une femme, issue de la société victorienne sur le Colorado de l'époque, ensuite, parmi tous ces explorateurs et aventuriers anglais qui tentèrent de marquer ce XIXè siècle, Isabella Bird fut la première femme à entrer à la très fermée Royal Geographical Society en 1892, lui assurant ainsi une reconnaissance officielle au panthéon des aventuriers célèbres.

En 1873, elle quitta son Angleterre natale, sur les conseils avisés de son médecin, désireux de lui éviter de périr d'ennui (au sens littéral du terme). Elle fit bien entendu plusieurs voyages un peu partout dans le monde, mais le plus pittoresque est sans doute celui-ci.

Alors qu'elle était dotée d'une santé délicate, elle se transforma, sitot arrivée en Amérique, en une redoutable et intrépide aventurière, bravant dangers et inconfort pour aller découvrir et admirer dans toute sa splendeur l'Ouest mythique et sauvage, et les Montagnes Rocheuses en particulier. La voyageuse noua des relations d'amitié immédiate avec sa jument, Birdie, qui fit ce parcours de 4 mois avec elle et lui permit à de nombreuses occasions de sortir de plusieurs mauvais pas.

Chevauchées, péripéties, personnages pittoresques (le regard qu'elle porta sur les pionniers installés dans des fermes qu'ils tentaient de faire fructifier, des plus naifs aux durs à cuire, est également très intéressant) et paysages sublimes émaillèrent son parcours. Bien que dotée d'un solide sens pratique, son amour du romanesque fut sensible à certaines rencontres, dont celle d'un desperado, Mountain Jim, bandit aux galantes manières, qui constitua le seul épisode romantique de son voyage.

J'ai beaucoup aimé ce personnage de femme, et j'ai surtout admiré sa ténacité, son courage et son envie de liberté qu'elle n'a pas craint de satisfaire au mépris des conventions et des risques qu'elle pouvait encourir. A la fois récit dépaysant et témoignage historique, cette Anglaise au Far-west mériterait une bonne place dans toute bibliothèque de voyage.

Voir les commentaires

commentaires

clothilde 16/01/2011 10:28


Vivienne de Wateville, j'ai bien noté. J'ai pris I. Bird en défaut, p 215 de mon édition elle écrit :Je crains que les détails de ce journal ne finissent par vous fatiguer.Un voyage dans les M. R.
ainsi que leurs paysages doivent sembler monotones à une personne tranquillement assise chez elle". J'espère que vous retrouverez votre livre.


Folfaerie 17/01/2011 21:20



Je l'ai retrouvé, perdu au milieu de l'étagère réservée à Alexandre Dumas ! Je devais être distraite ce jour là... Le feuilletant au hasard, je tombe sur les passages où elle brave durant
plusieurs jours la neige et le vent. On imagine sans peine le confort rudimentaire qu'offraient ces cabanes en bois, et pourtant, rien n'arrête Isabella et elle se plaint rarement  du froid.
Une femme incroyable non ?



clothilde 13/01/2011 17:48


Quel périple! Quel voyage incroyable ! Je suis une "re-liseuse" quand le livre me plait et je le relirai encore. La neige, le froid, mais aucune agression, ça c'est encore incroyable une femme
seule avec toutes les rencontres...Et puis quelques petits traits d'humour par çi par là, l'air de rien. Et les descriptions de la nature, et puis j'aime ce coin de la planète. Je m'arrête sinon je
vais écrire un livre sur le livre. Livre qui va rejoindre mes préférés. Clothilde


Folfaerie 14/01/2011 19:15



Je cherche désespérément mon livre sur mes étagères, j'aurai voulu recopier un passage pour l'insérer dans mon billet. Tant pis, je vais bien finir par remettre la main dessus. Contente que cela
vous ait plu à ce point. J'espère que vous avez aussi noté Vivienne de Watteville



clothilde 11/01/2011 18:26


Merci pour les conseils. Le livre est arrivé chez moi depuis 10 mn et je vais le commencer. Déjà l'introduction est alléchante : Denver, l'état du Colorado, vraiment je ne vais pas le regretter.
Bonne soirée.


clothilde R. 04/01/2011 16:39


Votre première phrase : " un récit.....comme je les aime", m'interpelle car d'après ce que vous écrivez, j'aime moi aussi ce "genre" de livre. Oui, une femme en plus, c'est rare, j'ai le livre d'un
chercheur d'or en Colombie Br. au 19éme siècle, mais celui dont vous résumez l'histoire me plaira j'en suis sûre.je suis déjà allée dans une librairie dans ma petite ville (42 000 h. environ) il
faut commander le livre, il n'est pas en rayons. Bonne semaine.


Folfaerie 05/01/2011 19:36



J'espère qu'il vous plaira aussi. Le parcours de cette femme m'avait plu et je crois que j'avais aimé m'identifier à elle... Je ne me suis jamais sentie à l'aise dans mon époque et suis
nostalgique de ce passé plus riche et plus surprenant, moins formaté.


Je ne peux que vous conseiller une autre de mes  lectures favorites : Vivienne de Watteville, un thé chez les éléphants et sa suite (ou bien c'est l'inverse), Petite musique de chambre au
sommet du mont Kenya. Une autre femme dont j'ai envié le mode de vie (et quels titres poétiques non ?)... Il faudrait que je trouve le temps d'écrire un billet sur ces deux livres. Au plaisir de
vous lire.



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog