Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2011-10-08T16:06:00+02:00

Une chance du diable (David Donachie)

Publié par Folfaerie

Les frères Ludlow ne se ressemblent pas mais trouvent toujours le moyen de s'assembler - pour le meilleur et pour le pire. Harry, l'aîné, est rusé et de sang plutôt vif. Il aime la mer parce qu'elle a goût de vérité, et s'intéresse aux humains parce qu'il les sait menteurs, prêts à vendre leur âme, et débordants de belle imagination. Son métier - marin, mais d'esprit plutôt "corsaire" - flatte son sens de la liberté et son goût des rencontres - de toutes les rencontres. Son frère James, peintre de son état, et non sans talent, arbore quant à lui un masque plutôt froid. Sur mer, James le glacial se pose volontiers comme l'élève de son frère. A terre, les rôles s'inversent. Tous deux se retrouvent néanmoins autour de certaines valeurs : les Ludlow sont fils de gentleman.
Les deux frères, en cette année 1792 qui voit l'Angleterre aux prises sur toute les mers avec les vaisseaux de la France révolutionnaire, sont recueillis à bord d'un navire commandé par le Capitaine Carter, un maniaque de la discipline, avec qui Harry a déjà eu affaire autrefois. Leurs échanges verbaux, maintenus dans la décence par le sens de la hiérarchie, sont d'une vachardise sans faille. Carter ne cesse de harceler Harry, de le persécuter même, cherchant visiblement à le pousser à la faute. Jusqu'au jour où l'on retrouve à bord un officier poignardé - et où James se voit désigné comme l'idéal coupable. Harry va mener l'enquête et faire éclater la vérité : ce qui n'ira pas sans peine - car la vérité en question met en cause les mœurs de quelques marins et officiers amis de plaisirs interdits.

 

Je ne me souviens plus où j'ai lu que Donachie était le digne héritier d'O'Brian, mais cette simple mention à l'un de mes écrivains préférés m'avait poussée à lire le premier titre d'une saga fort prisée outre-Manche. Hélas, ce premier tome n'a pas soulevé mon enthousiasme. Ce mélange d'aventures maritimes et d'enquête presque policière était bien tentant. Mais j'ai rencontré deux écueils suffisamment gros pour me donner envie de passer mon chemin.

 

D'abord les personnalités des deux frères, beaucoup trop caricaturales à mon goût. L'un, Harry est l'archétype du marin fort doué, courageux, prompt à la colère si son honneur est en jeu, et n'hésitant à jouer du poing ou d'autre chose. L'autre, le cadet, est l'artiste de la famille, élégant, un brin hautain, cultivé, séducteur. Avec une pareille équipe de choc, vous pensez bien que nul ne peut leur résister : aussi bien les femmes, que les matelots et la hiérarchie. Conséquence, les autres personnages du roman sont tout aussi caricaturaux, à l'image du capitaine Carter, le très méchant de l'histoire, qui n'est qu'un avatar du fameux capitaine Bligh...

 

Le thème de cette enquête est également un peu glauque, ça  c'est le mot qui me fâche... La scène de la découverte de la chambre dans la cale en serait presque risible si l'atmosphère n'était aussi malsaine. Et puis la fin est somme toute fort prévisible. Il manquait quelques ingrédients pour que ce roman me plaise, un peu plus d'humour, un peu plus de finesse et de nuances dans les descriptions des personnages.

J'ai également lu le second tome, Haut et court, qui confirme mon impression. Les frères Ludlow s'attaquent cette fois à la mafia locale, dont le chef, un brin sadique, s'amuse à torturer les marins...

 

Les Ludlow iront donc voguer sans moi, tant pis.

 

A noter : David Donachie est un écrivain écossais, auteur de plusieurs romans maritimes. La série des frères Ludlow s'appelle The Privateersman Mysteries et compte 6 volumes. Phébus en a traduit 4.

 

 

 

Voir les commentaires

commentaires

Alain 02/07/2013 17:37

Pour ma part, je partage votre opinion bien qu'en étant moins sévère... Pour qui ne connaît ni O'brian ni Alaxender Kent ou même C S Forester, cela reste un bon bouquin... J'irai me procurer "Haut et cout"... en collection poche (cela ne vaut pas 39 ou 49 euros comme je l'ai vu sur certains sites...

Si vous avez des auteurs à me recommander, qui soient dans cette veine et dans les épopées marines, n'hésitez pas... Par échange, je vous recommande Louis Garneray et Raphael Sabatini et bien sur Trelawnet, mais vous devez déjà de connaître.
Cordialittérairement,

Folfaerie 03/07/2013 18:47

Il est vrai que je suis montrée sévère, ma seule excuse est que j'idolâtre Patrick O'Brian et que toute autre oeuvre me parait fade en comparaison :-)
J'ai déjà lu Garneray chez Phébus, il y a un certain nombre d'années. Instructif mais parfois très exagéré. Je me souviens du coup du crocodile dans les arbres, hum...
Quant à Rafael Sabatini, j'aime beaucoup, dans une veine plus romantique.
Je suppose que vous avez également lu l'île des perroquets de Robert Margerit ? Sûrement une de mes plus belles découvertes en littérature maritime après les O'Brian.J'ai bien quelques autres titres mais il s'agit surtout de récits de corsaires ou de pirates : Long John Silver de Bjorn Larsson est une véritable réussite à mes yeux.
Connaissez-vous enfin La course du thé de John Masefield ?

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog