Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2013-09-15T12:26:23+02:00

L'aigle de Sharpe (Bernard Corwell)

Publié par Folfaerie
L'aigle de Sharpe (Bernard Corwell)

Merci à Gwen21 de m'avoir prêté ce premier tome d'une longue saga, dont le héros, Sharpe, a apparemment fait des ravages dans son coeur de lectrice. Hélas, il n'a pas chamboulé le mien, mais ce n'est point sa faute. Je resterai fidèle à un autre...

J'aime bien les romans historiques et les héros solitaires, ce livre me paraissait donc tout indiqué. L'histoire se situe durant les guerres napoléoniennes, plus précisément en 1809 à Talavera, Espagne.

Richard Sharpe est un ténébreux lieutenant dans l'Infanterie anglaise qui a la confiance des ses hommes et du duc de Wellington, rien que ça. C'est qu'il lui faudra du soutien pour résister à la perfidie et l'incompétence ,du colonel Simmerson, des troupes espagnoles et à la jalousie d'un autre officier, neveu du colonel.

Mis à part ces quelques péripéties, qui sentent le "déjà vu", le ton général est dominé par la guerre, D'horribles affrontements se transformant en boucheries. Et moi la guerre, je n'aime pas. Ou à petites doses.

C'est à dire que je souffre toujours du syndrome O'Brian. J'avoue.

Si on me dit : Angleterre, Napoléon, guerre, je pense, illico presto, à Aubrey et Mathurin. Sans eux, aucun autre roman n'a d'intérêt. Et Sharpe ne peut soutenir la comparaison avec mes deux héros favoris.

Il succombe un peu trop facilement à la gent féminine, manque de finesse et d'humour. Certes, ce jeune vétéran est un meneur d'hommes accompli, efficace et intelligent, redoutable combattant mais il n'a pas réussi à me séduire.

J'en suis bien désolée d'autant que l'on sent que Cornwell est un connaisseur de cette période. Mais le champ d'action restreint de ce roman m'a rebutée.

Ceci dit, je n'exclue pas de visionner la série tv avec Sean Bean, un acteur que j'apprécie particulièrement.

Et puis j'ai réalisé que mon tandem de marins me manquait. Je vais peut-être bien retourner à bord de la Surprise, tiens...

Allez Richard, sans rancune, je te rends à ta plus grande admiratrice, sans regrets...

PS : je n'avais jamais rien lu de Cornwell, même pas la saga du roi Arthur. Je devrai m'y coller. Peut-être.

second PS : Traduit par Franck Mirmont et adapté par Véronique Duthille. Qu'entend la maison d'édition par "adapté" ?

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog