Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2013-07-03T19:37:02+02:00

L'armée furieuse (Fred Vargas)

Publié par Folfaerie
L'armée furieuse (Fred Vargas)

Oui, je sais, je ne peux pas m'éloigner trop longtemps d'Adamsberg, alors voilà, j'ai filé à sa suite, en Normandie, où il se passe - encore - de drôles de choses. Le roman se situe après "Un lieu incertain" et "Dans les bois éternels", on retrouve donc la même équipe, Veyrenc inclus. Je l'aime de mieux en mieux Veyrenc. Et aussi Zerk. Le portrait craché de son père.

Bien sûr, Fred Vargas nous plonge presque immédiatement dans une atmosphère surnaturelle. C'est un peu sa marque de fabrique.

D'ailleurs, on ne lit pas un Vargas, on pénètre dans son univers pour y retrouver de vieilles connaissances, rencontrer des gens hors du commun, à la limite de l'excentricité, de doux rêveurs ou bien des caractères forts, de ceux qui marquent. Je ne sais pas pour vous, mais moi, je ne rencontre guère ce genre d'individus dans la vie réelle.

Pas d'Adamsberg, mais ça encore, c'est compréhensible, mais pas de Danglard non plus, ni de Violette Rétancourt, pas plus que je n'ai observé un comte au bras long ou une famille aussi singulière que les Vendermot. Alors je suis bien aise de les croiser, ici, dans les pages de ce très bon roman. Surtout que je me suis prise d'affection pour une autre figure féminine aussi épatante que Clémentine : Léo, l'amoureuse du comte de Valleray.

Tout est singulier dans ce Vargas. Cette enquête où on hésite entre de multiples suspects, une armée de morts qui punit les âmes noires (je ne connaissais pas la légende, mais j'avoue que l'idée est séduisante), un médecin criminel qui fait des miracles, un pigeon qui hésite à se civiliser, et un rebelle, adepte du yo-yo, qui brûle des voitures... La routine, quoi.

Je me demande si ce n'est pas mon préféré celui-là. C'est la première fois que j'ai autant hésité entre différents suspects, et puis cette légende macabre m'a fortement intéressée. Si en plus on parle du sauvetage d'un pigeon, alors là... ou bien c'est parce que, pour une fois, Camille est absente, et ce n'est pas plus mal. Elle est avantageusement remplacée par Zerk, le digne fils du commissaire. Il se peut aussi que ce soit l'émotion qui est entrée en ligne de compte. C'est mon dernier Adamsberg. Pas mon dernier Vargas, heureusement, mais mon dernier Adamsberg. Je suis un peu triste, forcément.

A quand le prochain ?

...] - Comment ça se présente ? De quoi s'agit-il ?
- Il y a eu un meurtre - un homme - et une tentative de meurtre sur une vieille femme. On ne pense pas qu'elle survivra. Trois autres morts sont encore annoncées.
- Annoncées ?
- Oui. Parce que les crimes sont directement liés à une sorte de cohorte puante, une très vieille histoire.
- Une cohorte de quoi ?
- De morts en armes. Elle traîne dans le coin depuis les siècles des siècles, et elle emporte avec elle les vivants coupables.
- Parfait, dit Noël, elle fait notre boulot en quelque sorte.
- Un peu plus car elle les tue. Danglard, expliquez leur rapidement ce qu'est l'Armée Furieuse.

Voir les commentaires

commentaires

dasola 12/09/2013 17:51

Rebonjour, c'est le premier Vargas que je lisais et le roman m'a beaucoup plu: tant l'histoire que l'écriture. Il faudrait que j'en lise d'autres. Bonne soirée.

Folfaerie 12/09/2013 21:33

Pour ma part, je n'aurai pas cru que j'allais aimer autant cette auteure et son héros Adamsberg. Je te souhaite de belles découvertes avec elle !

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog