Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2014-11-19T21:19:30+01:00

Sous les couvertures (Bertrand Guillot)

Publié par Folfaerie
Sous les couvertures (Bertrand Guillot)

Je me dois d'honorer le partenariat avec PriceMinister (un grand merci aux organisateurs !), voici donc mon billet sur le roman de Bertrand Guillot :

Que faut-il faire pour sauver une petite librairie de quartier ? Les livres qui ne sont pas mis en avant sont-ils tous destinés au pilon ? Existe-t-il vraiment deux camps opposés, les best-sellers et les autres ?
C'est en substance ce que l'auteur tente de découvrir, avec humour et légèreté. Il permet au lecteur de faire connaissance avec un libraire attachant, mais dépassé, il faut bien le dire, et un groupe de livres (et oui, la librairie s'anime dès la fermeture) qui ne demande qu'à se retrouver sur le présentoir des best-sellers pour avoir une chance d'être achetés et lus.

Les livres sont le reflet de leurs auteurs, ce qui donne des situations assez drôles, et mènent une sorte de révolution où Spartacus aura un rôle à jouer.
En parallèle, on suit de loin la vie du libraire et de son employée - plus jeune et qui a plein d'idées - et celle des trois principaux auteurs des livres rebelles. Ce sont sans nul doute les parties que j'ai préférées. Pour tout dire, j'aurai aimé en savoir plus sur le quotidien d'un jeune auteur qui ne bénéficie pas d'une com tonitruante, qui hante les salons de province où les lecteurs l'ignorent plus ou moins. J'aurai voulu également suivre le libraire un peu plus longtemps.
Même si les bonnes idées fourmillent, les passages liés à la révolte des livres m'ont semblé longuets et bavards.

On retrouve, finement analysés, les portraits des acteurs du monde du livre, le jeune auteur et le vieux libraire, l'académicien et la blogueuse, le business man du livre électronique, tous gentiment égratignés mais croqués avec une certaine affection.

A la fin évidemment, le happy end se dessine. Et cependant, le lecteur - moi en tout cas - est amené à s'interroger et à réfléchir. Suis-je responsable de cette situation puisque, lectrice, j'emprunte en biblio et j'achète d'occasion ? La vente de livres en ligne est-elle seule responsable de la fermeture de certaines librairies ? Les éditeurs font-ils réellement leur boulot ? Je n'en sais fichtre rien.
Et puis si les lecteurs préfèrent les best-sellers, même mal écrits, aux classiques, est-ce mal ? Et comment inverser la tendance.
Le vieux libraire lui-même reconnait que c'est Harry Potter (je ne dis pas qu'il est mal écrit) qui a amené un peu plus de lecteurs dans son antre...

Un dernier regret, même si je sais que ce n'était pas le propos du roman, il aurait été peut-être judicieux de pointer aussi les libraires mal embouchés, pas toujours compétents ou peu serviables (il est des libraires qui préfèrent les livres aux clients, comme certains bibliothécaires :-) qui n'incitent pas non plus à la fidélisation, et le prix de plus en plus rédhibitoire du livre neuf en grand format. Pour les grands lecteurs, ce sont des obstacles non négligeables.

Quoi qu'il en soit, sous ses dehors loufoques, voilà un roman qui aura eu le mérite d'éclairer davantage le petit monde de la littérature, qui me parait chaque jour un peu plus indispensable...

Sous les couvertures (Bertrand Guillot)

Voir les commentaires

commentaires

keisha 24/02/2015 08:43

Mais ce blog vit encore, je l'ai découvert par hasard! Je croyais que tu n'alimentais que l'autre (plus tourné nature, environnement, etc, ou je me trompe?)
Je trouve justes tes remarques sur ce roman bien écrit. Les combats de livres sont un peu longuets et j'aurais aimé en savoir plus sur les êtres humains présents.
Quant à acheter en librairie, oui oui, mais quand la librairie est à des dizaines de kilomètres, quand les livres s'accumulent à la maison, quand on voit le prix d'un grand format... on va se servir en médiathèque! Même si j'achète bien une bonne vingtaine de livres par an...

Folfaerie 24/02/2015 20:06

Je suis incorrigible... j'ai encore quelques parts, ici et là, et pour certains, j'ai obligation de publier aussi sur blog, Babelio ne suffit pas (ce que je regrette bien). Alors, j'ai publié ici en catimini :-)) Mon autre blog est réellement consacré à des lectures plus... engagées ou à des coups de coeur. Je ne veux risquer d'en faire aussi un blog fourre-tout.

senegal 08/12/2014 12:42

jolie blog

Folfaerie 22/12/2014 09:50

Merci !

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog